UCD Lochlann Quinn School of Business, Dublin

Fondée en 1854, cette université est situé à Dublin, capitale de l’Irlande. Il s’agit du plus grand campus et de l’établissement avec le plus grand nombre d’étudiants internationaux en d’Irlande avec un total de plus de 30.000 étudiants.

UCD Lochlann Quinn School of Business Erasmus-Exchange Fact Sheet

Vous désirez plus d’informations? Consultez la fiche complète :
UCD Lochlann Quinn School of Business, Dublin

Facebook

Twitter

YouTube

17 commentaires

  1. Il y a beaucoup de clubs et sociétés (l’équivalent des assos à HEC) avec un large choix d’activités, certaines réservées aux membres de ces clubs et sociétés et d’autres ouvertes à tout le monde.
    Il y a une semaine d’information en septembre sur les différentes assos, malheureusement il n’y en avait pas en janvier mais l’information est présente surtout sur les pages Instagram des assos, cela demande juste un peu plus de recherche.

    Je suis partie en troisième année en ayant validé la quasi totalité de mes cours de tronc commun. J’ai réussi à faire passer certains cours en cours de spécialisation mais pour ces cours là il y a moins de choix que pour le tronc commun.
    Les cours sont assez faciles et durent 2h par semaine pour chaque cours. Certains cours sont à 1h de cours + 1h de travail pratique (c’était le cas pour le cours d’introduction au Web Design).
    Pendant ma session j’avais quelques travaux de groupe qui remplacent les examens intra et finaux, ainsi que des journaux de bord. Sur les 5 cours que j’ai pris, il y en avait un seul avec des examens intra et finaux.
    Le plan de cours est disponible dès le départ (au moment de l’inscription aux cours), ce qui permet de voir les thèmes abordés ainsi que la notation pour chaque cours.
    Pour les examens finaux écrits, cela se passe dans un endroit différent hors du campus. L’information est donnée durant la session par le professeur.

    L’université est impressionnante, toutes les facultés sont présentes sur le campus, et le centre sportif est très grand.
    L’accès à l’université est facile, plusieurs bus mènent à 2 endroits différents de l’université et passent fréquemment. L’université se situe à 40-45 minutes de bus du centre ville.
    Il y a beaucoup d’endroits où manger sur le campus (dont une petite cafétéria dans le bâtiment Quinn) mais ils ferment tous très tôt. Il y a également un supermarché avec un petit foodcourt vers les résidences.

    Trouver à se loger à Dublin est très cher et très compliqué.
    Je n’étais pas en résidence universitaire et suis donc restée un moment en auberge de jeunesse le temps de trouver une chambre en colocation. Cela reste très cher et demande beaucoup de recherche et de patience. Je conseille donc de prendre une chambre en résidence universitaire bien que cela représente un coût… ça ne sera pas forcément moins cher en colocation.
    Il y a des résidences universitaires sur le campus, mais aussi au centre ville pour tous les étudiants peu importe l’université d’étude. Cela peut être une option pour les personnes voulant vivre au centre ville étant donné que l’université est à 40 minutes de bus du centre.

    La vie est très chère à Dublin.
    Le logement et le transport, ainsi que les restaurants coûtent cher.
    Pour la nourriture, certains magasins comme le Lidl et le Aldi sont moins chers que les épiceries à Montréal.

    C’était un très bel échange où j’ai pu découvrir différentes techniques d’enseignement et une culture assez différente de la culture Montréalaise.
    Je conseille fortement aussi de voyager en Irlande et de visiter la campagne et les autres villes qui méritent d’être découvertes !
    Le point négatif était le prix des logements, mais en dehors de ça Dublin est une belle ville et la vie étudiante sur le campus est dynamique !

  2. Avant l’arrivée en Irlande les étudiants internationaux sont ajoutés à des groupes de discussion Facebook ou WhatsApp afin de faciliter les rencontres et les activités dès l’arrivée sur place. De plus, UCD offre un programme de parrainage permettant aux étudiants internationaux d’avoir comme parrain ou marraine un étudiant irlandais de UCD afin de les guider à leur arrivée et leur permettre d’avoir un premier lien avec la culture irlandaise. Les parrains/ marraines donnent de nombreux conseils notamment sur la vie de campus et sur la vie à Dublin.
    L’association ResLife a pour but d’accueillir les étudiants qui viennent s’installer sur le campus. Ils partagent beaucoup d’informations et de conseils sur les réseaux sociaux, notamment sur Instagram.

    Personnellement j’ai trouvé le niveau de l’enseignement à UCD légèrement inférieur à celui du HEC. Les cours ont une durée moyenne de 2 h. La charge de travail en dehors des cours est quand même assez similaire notamment en ce qui concerne les travaux de groupes. J’ai eu de nombreux travaux d’équipes et de nombreuses présentations au cours de ma session à UCD.
    Il arrive que certains professeurs forment les équipes elles-mêmes de sorte à favoriser le mélange entre les étudiants internationaux et les étudiants irlandais.
    Le seul aspect un peu plus négatif que j’ai pu constater est le manque de feedback dans certains cours. On a généralement accès à aucune note ou tard dans la session.

    Le campus de UCD offre de nombreuses infrastructures dont l’accès au gym (gratuit pour les résidents sur le campus), différentes cafétérias, des stands de nourritures et des food trucks. Il y a aussi la possibilité de réserver des terrains pour pratiquer du sport avec des amis ou avec des associations. Sur le campus de UCD propose un vaste choix d’associations et de clubs sportifs, allant du club de soccer, aux associations autour du chant, de la nourriture, des jeux de sociétés ou encore de harry potter.
    Le campus possède aussi un cinéma, un théâtre, une épicerie ainsi qu’un PUB et un centre sportif avec piscine payante.
    Le campus est bien sécurisé avec différents postes de sécurité et des gardes qui veillent sur le campus (notamment le soir).
    Le campus se situe à environ 20min en bus du centre ville avec une ligne de bus 24h/24 qui vous ramène sur le campus même la nuit.

    Le point le plus négatif à mon avis est le coût du logement. Je conseille fortement de vivre sur le campus ou dans les alentours, cependant les prix sont assez élevés. Pendant mon échange j’ai partagé ma chambre avec une colocataire américaine. Il existe aussi des résidences avec chambres individuelles.
    Les chambres sont généralement suffisantes pour un échange. Attention, elles ne sont pas du tout équipées. De nombreuses résidences possèdent des salles équipées de laveuses/ sécheuses, de salles communes ainsi que de cuisines communes si vous voulez organiser des repas entre amis.
    Les résidences sont vraiment proches des bâtiments de cours (5 à 10 min en moyenne).

    En général je trouve que la vie est un peu plus chère à Dublin. Autre que le coût de l’hébergement plus élevé, l’épicerie et les sorties en villes sont plus couteuses. Cependant, en cherchant bien il est possible de trouver des épiceries pas très loin du campus moins cher que celle sur le campus (Centra). Quant aux sorties en ville je vous conseille de privilégier les PUB et clubs avec l’entrée gratuite (ils sont tout aussi bien!).

    Au final, j’ai vraiment adoré mon expérience en Irlande. Je me suis investie dans plusieurs associations et dans le club de trampoline, ce qui m’a permis de rencontrer de nombreux internationaux et des Irlandais. Les Irlandais sont vraiment amicaux et accueillants.
    Grâce à la charge de travaille réduite, j’ai eu l’occasion de beaucoup voyager en Irlande pour profiter de ses magnifiques paysages, ce que je recommande d’ailleurs. N’hésiter pas à partir même sur un week-end en bus ou en train pour visiter les villes alentour et l’irelande en général.
    Dublin est une ville très vivante et dynamique. Elle se visite assez rapidement et pourtant on continue toujours d’y découvrir de nouveaux spots ou de nouvelles adresses sympas. Et comme on peut l’imaginer, Dublin est une super ville pour sortir le soir en tant qu’étudiants. On trouve toujours un PUB sympa avec de la musique live ou de bons clubs pour aller danser.

  3. L’accueil est bon, il y a beaucoup d’associations et de clubs sportifs donc il est simple de rencontrer de nouvelles personnes. Les personnes ici sont ouvertes et chaleureuses. Il y a un bus qui vus amène proche de l’université partant de l’aéroport.

    Les cours ne durent que 2h pour la plupart, les professeurs répondent rapidement aux mails et la charge de travail n’est pas trop grande. De plus, je n’ai pas eu d’examens finaux mais seulement des essays ou des présentations pour ma part. La note de passage est de 40% et les professeurs ne donnent, pour la plupart, pas de mauvaises notes. La charge de travail est assez faible. Un cours à éviter je dirais est celui ‘Wellbeing in the workplace’ de Carolin Gramp car elle demande beaucoup de travail personnel pour au final n’apprendre pas grand chose.

    Le bâtiment de Business est moderne et il est possible de réserver des salles de travail ce qui est utile pour travailler entre amis etc. De plus, un accès au gym est gratuit pour les étudiants (la poolside gym est moderne et avec beaucoup de machines etc.). De plus, il y a un supermarché et plusieurs cafés sur le campus. J’habitais en résidence et j’étais proche de l’école mais c’était aussi très simple d’aller en ville (environ 20-30 min en bus) car l’endroit est très bien desservi en bus. Il y a beaucoup d’asso donc c’est facile de trouver des activités qu’on aime.

    Le point négatif est que trouver un logement peu cher est impossible. La résidence dans laquelle j’étais (Belgrove) coûtait 1000 euros par mois soit $1300 cad. C’était la moins cher disponible et trouver une colocation etait aussi difficile. C’est un coût à prendre en compte avant de partir. Cependant, être en résidence était super parce que j’ai pu rencontrer mes amis là bas et on pouvait se voir tout le temps. De plus, il y a vraiment énormément de résidences donc c’est facile d’avoir une place.

    L’Irlande est un pays assez cher. De plus, les trajets de bus sont aussi très cher et je conseille d’acheter un vélo pour les 5 mois là bas. C’est facile d’en trouver des pas trop cher sur Facebook MarketPlace. Le coût de la vie reste moins élevés qu’en Angleterre\Ecosse et permet d’aller dans un pays totalement anglophone en Europe.

    J’ai passé 5 mois incroyables en Irlande et ne regrette pas du tout d’être partie. J’ai rencontré des personnes de partout dans le monde et certains que je considère comme de très bons amis aujourd’hui. Les paysages sont magnifiques et j’ai pu voyager en Ecosse, Angleterre et Irlande du Nord pendant ces mois. C’est facile de trouver des billets peu cher grâce à RyanAir pour voyager partout en Europe. Je recommande fortement cette destination.

  4. A cause du covid, il n’y avait pratiquement pas d’activités organisés, de cocktails ou de soirées ou l’on pouvait rencontrer des gens. J’ai trouvé cela dommage car l’université est grande et mise à part une visite du campus qui a duré 15 min, il n’y avait rien d’autres de proposés.

    La qualité de l’enseignement est super, j’ai adoré les cours que j’ai pris surtout Responsable Marketing. Les professeurs prennent en compte qu’il y a beaucoup de personnes en échange et font le nécessaire pour que le cours soit compris au maximum, et qu’il est assez de ressources pour travailler en dehors des cours. Ils sont très facilement joignables et à l’écoute de vos questions.
    J’ai trouvé que les cours étaient beaucoup plus simple qu’à HEC, il n’y a pas d’intra et très peu d’examens, du moins dans les cours que j’ai pris. La charge de travail est vraiment petite, peu de travail à faire en dehors. Je n’avais que 1 examen final sur les 5 cours que j’ai pris, et c’était surtout des essaies à rendre. Les professeurs notent très gentiment puisqu’ils prennent en compte le fait que vous êtes étranger.

    Le campus est super bien équipé. Chaque jeudi il y a des foodtrucks de différentes cuisines du monde qui s’installent sur le campus. Une opportunité de gouter différentes cuisines.
    Beaucoup de cafétérias avec des prix abordables, une grande bibliothèques, des espaces pour vert pour se reposer et des lacs.
    Vous avez également l’accès à la gym et à la piscine et aux différents clubs de sport proposés: surf, tennis, escale, escrime, boxe…. C’est à vous de décider, si vous le souhaitez de rentrer dans un club de sport pour une somme de 15€ max.

    La pire partie.
    Je m’explique. En prenant les avis des anciens alumnis et pour simplifier mon arrivée dans cette nouvelle ville, j’ai décidé de prendre la résidence universitaire de UCD, Merville qui est la moins cher (enfin 1046€). NE PRENEZ SURTOUT PAS CA. Vous serez en colocation à 4 avec deux salles bains, les chambres sont minuscules, vieilles et avec de la moquette au sol qui pue. Les cuisines sont insalubres, il n’y a pas de lave vaisselle ni de four. De plus, dans certains appartements, il y a des gros problèmes de bruits comme si quelqu’un bougeait des meubles au dessus de votre têtes h24. C’est la raison pour laquelle je suis partie de cette résidence. Pour moi, il cherche juste à gagner un max d’argent sur le dos des étudiants car ils savent qu’à Dublin, il est très dur voire impossible de trouver un logement.
    Sachez, qu’il faut compter min 1000€ par mois pour un loyer à Dublin. Il n’y a rien en dessous. Il y a très peu d’offres d’appartements de particulier à louer donc vous êtes obligés d’aller dans une résidence. J’ai donc déménager dans la résidence Ardcain (1145€ par mois, avec lit double, ma salle de bain, tout équipé, grande cuisine en coloc a 5). C’était génial, car j’ai pu me faire plein d’amis, et la résidence est dans le centre donc c’est beaucoup plus sympa pour profiter de la vie dublinoise. Il faut s’y prendre à l’avance car les places sont rares ! Le bus 39A vous emmène directement à UCD pour un trajet d’environ 30/45min. D’autres résidences existent et je vous conseille vraiment celle-ci c’est beaucoup mieux !!!!

    La vie est très cher, j’étais très surprise.
    Le plus cher c’est les transports comme le bus environ 5$ un ticket juste aller et les logements dans les min 1500$. L’alcool et les cigarettes coutent très chers aussi.
    Le reste est abordable comme la nourriture vous avez le magasin Lidl pour faire vos courses, avec de bons produits vraiment pas chers.
    Pour comparer avec Montréal, les prix sont plus élevées. C’est un gros budget.

    Honnêtement je n’ai pas apprécié mon échange à Dublin. Je n’ai pas accroché avec la ville en général et son atmosphère. De plus, j’ai eu des soucis de logement au début et j’ai été déçu du prix et de la difficulté de pouvoir trouver un appartement correct à Dublin.
    Cependant, c’est une expérience très riche ou j’ai fait de super rencontrer. J’ai pu aussi voyager dans d’autres coins de l’Irlande où les paysages sont magnifiques. J’ai apprécié aussi la Guiness et la musique irlandaise ! c’est une belle culture, mais qui malheureusement ne pas plu.

  5. A l’arrivé à l’aéroport, il y a une organisation qui s’occupe du transport jusqu’au campus. Et durant les premières semaines, des activités sont organiser au sein du campus, comme activité sportives, découverte du campus et de la ville.

    Point positif, les cours ne dure que 1h50, avec moins d’exigence et moins de charge de travail par rapport à HEC.

    campus, à l’extérieur de la ville, mais très bien desservit par bus ou même vélo. Il y à énormément d’association, donc il y en a pour tous les gouts, qui proposes différentes activités. Et les infrastructures sportives et les bâtiments sont vraiment bien.

    Pas super facile de trouver un logement, il faut s’y prendre à l’avance, et ça peut être très cher. Personnellement j’étais dans une résidence étudiante sur le campus, mais je conseille de chercher une résidence en ville, qui pourrait être moins cher et qui permet de profiter plus de la ville.

    Le coût de la vie est un peu plus cher qu’à Montréal. Les sorties dans les pubs peuvent être pas mal cher.

    ça a été une bonne expérience dans l’ensemble, la vie sur le campus est très agréables. Et point très positif, c’est qu’il est très facile de voyager dans toute l’Irlande et en Europe.

  6. L’université a proposé un service pour récupérer les étudiants à l’aéroport puis les ramener à la fin du séjour. Malheureusement, en raison de la crise de la COVID, beaucoup des services n’étaient pas disponibles une fois sur le campus.

    J’ai trouvé les cours que j’ai pris très enrichissant et en offrant une charge de travail similaire, voir un peu moins lourde que HEC Montréal. Les professeurs étaient pour l’ensemble bons dans leur travail.

    La location géographique de l’université permet d’avoir rapidement accès aux services essentiels et est bien reliée par transport en commun ou en vélo au centre ville par exemple. Beaucoup des services n’étaient pas accessibles, mais on m’a dit beaucoup de bien à propos des infrastructures sportives par exemple.

    Il était simple de trouver un hébergement à Dublin, mais les prix de l’immobiliers restent élevés, surtout lorsqu’on doit changer du CAD à l’euro.

    le coût de la vie est plus ou moins similaire à Montréal. Mon épicerie permettait un excellent rapport qualité prix.

    J’ai passé un moment exceptionnel durant mon échange à Dublin. Je recommande aux futurs étudiants de voyager à travers l’Irlande pour découvrir ses magnifiques paysages. Le centre ville présente aussi de nombreuses activités. Je recommande aussi d’essayer d’acheter un vélo pas trop cher pour se déplacer facilement en ville, mais aussi au bord de mer.

  7. Je n’ai pas utilisé l’accueil à l’aéroport mais il en existe un (se référer aux autres avis). Au niveau des activités organisées par UCD, elles sont vastes. Il y avait une semaine d’intégration pour les étudiants internationaux avec des visites du campus, des visites guidées de la ville en groupe, des « activités » de rencontre (concrètement rien de bien organisé, seulement une grande réunion d’étudiants dans une salle, jeux de sociétés et tables), des forums pour présenter les clubs d’activités sportives/culturelles/etc ainsi que les services annexes du campus (soutien psychologique, médecine, transports, etc). Beaucoup d’information donnée durant cette semaine, pas nécessaire de s’y rendre tous les jours car redondant mais pratique pour rencontrer du monde et créer des premiers liens. Il y a également eu une cérémonie d’accueil et des soirées proposées pour découvrir la culture irlandaise. On peut s’inscrire à une association des étudiants étrangers qui organise des voyages tout au long du semestre mais souvent sold out très rapidement… Personnellement j’ai voyagé par mes propres moyens à moindre coûts que proposé par l’asso mais ça reste de bonnes opportunités.

    L’enseignement est de qualité. Les cours durent moins longtemps qu’aux HEC mais je les ai trouvés plus difficiles car charge de travail plus intense. Tout dépend du choix de cours, je déconseille fortement les cours de bien être au travail et de « design thinking » avec Carolin Gramp car extrêmement demandeurs pour au final très peu d’apprentissage. Les autres cours étaient plus raisonnables, 1 à 2 travaux de session + intra et finaux en économie et TI (Strategic decision making, international trade economics). Les professeurs étaient disponibles cependant ne faisaient pas vraiment d’adaptation aux étudiants étrangers.

    Le campus est très grand car il regroupe plusieurs domaines d’études (pas que la business school mais aussi law, sciences, litterature etc…). Le site est sécuritaire et il y a des services d’accompagnement pour être en sécurité la nuit, une ligne d’appels si on a un problème. Il y a un grand pôle d’activités sportives avec 2 gym, une piscine, des terrains (tennis, squash, foot, athlétisme etc..), du billard, un pub, des cafétéria et shop, pharmacie, centre médical, des parcs et des lacs, grande bibliothèque, papeterie et restaurant universitaire. En s’inscrivant au gym on a aussi accès à un large choix de cours en groupe (renforcement musculaire, yoga etc.) et les clubs sportifs proposent également un large choix de cours abordables. Les lieux sont agréables à vivre et le fait de pouvoir rencontrer des gens dans d’autres domaines d’étude facilement fais du bien. Le site est bien desservi par les bus et est facile d’accès même si le transport est assez cher. Plus difficile de bouger la nuit si vous êtes sur campus à cause de la contrainte des horaires de bus.

    L’hébergement à Dublin est un des gros moins du séjour. Difficile, voir impossible de trouver un logement correct à un prix abordable. La plupart des gens se tournent vers la résidence du campus (qui est déjà très onéreuse) ou des familles d’accueil/maisons partagées via des sites de mise en relation. Personnellement j’ai pris une résidence étudiante indépendante en centre ville car plus pratique pour visiter et sortir le soir mais qui a un certain prix. La mienne était Ardcairn House via Uniest Student Residences (bien située, locaux propres et neufs, installations et service client de qualité) mais il y a plein d’autres résidences de ce type dans le centre de Dublin.

    Vivre à Dublin est assez cher. Pour faire l’épicerie à moindre coûts Lidl est une bonne option. Les transports sont assez cher surtout si vous devez les prendre quotidiennement. Une Leap Card vous permet de prendre le bus et fait gagner quelques centimes si vous le prenez assez souvent mais ça m’a coûté environ 80euros par mois pour le trajet (car on paye au passage et non pas au mois). Les pubs sont peut être un peu plus cher qu’à Montréal mais tout dépend d’où vous allez (temple bar ou quartiers plus lointains). Le logement est beaucoup plus cher qu’à Montréal et il faut prévoir une grosse partie du budget à cet effet. Au niveau du voyage c’est plutôt abordable, on peut traverser l’Irlande en bus ou en train pour pas grand chose et beaucoup de lieux sont gratuits car pleine nature. Pour voyager en Europe, la compagnie Ryanair propose des vols bon marchés et on peut facilement trouver des auberges de jeunesse un peu partout à pas cher.

    J’ai beaucoup apprécié mon échange même si il a été court à cause du Coronavirus… Dublin est une ville très chaleureuse, festive et vivante. Elle est pleine d’histoire et typique d’une ville européenne où il fait bon vivre. Je recommande pour ceux qui souhaitent visiter l’Europe facilement, les amateurs grands espaces et de houblon.

  8. Concernant l’accueil, le comite d’accueil de UCD n’est pas très actif. A mon arrivée j’ai opté pour me débrouiller seul pour aller aux résidences du campus. Une fois arrivé aux résidences j’ai eu beaucoup de mal a trouver l’information nécessaire ainsi que l’endroit de remise des clés.
    Attention si vous optez pour le taxi pour vous rendre a votre logement il vous faudra absolument du cash puisque les taxis n’acceptent pas les cartes (je parle avec l’expérience).
    Il y a aussi quelques événements organisés dans la première semaines afin de rencontrer du monde, cependant cela ne continue que peu au fil des semaines.

    Au niveau académique, je dirais que la difficulté des cours ainsi que la charge de travail (10h de cours pas semaine) sont plus faibles qu’à HEC.
    La méthode d’enseignement est similaire a celle de HEC, avec comme point positif plus de cours où les étudiants sont impliqué.
    Etant allé en Irlande en hiver 2020, ma session a été écourtée par la COVID. UCD a eu une capacité d’adaptation a la situation très rapide et efficace. L’université a laissé plus de temps aux étudiants pour finir les travaux et examens, elle a aussi été très compréhensive concernant les situations de chacun.

    L’environnement universitaire est parfait. Il y a tout ce que vous avez besoin dans les alentours. Le seul bémol serait la localisation dans Dublin, en effet le campus est a 30min en bus du centre-ville. Cependant il est très bien desservi avec des bus toutes les 5-10 min pour vous rendre en ville. Un autre inconvénient serait que il n’y a peu ou pas de supermarché a distance de marche des résidences UCD, le plus proche a pied (30min) ou bien en bus (15min).

    J’ai logé dans les résidences universitaire de UCD. L’école propose 3 types de résidences a des prix différents. J’ai pris le premier type (le moins cher), cependant cela revenait a 3600€ pour 4 mois et les appartements sont loin d’être luxueux. Les appartements sont peu chaleureux et les chambres sont petites.
    Cependant la facilité pour s’héberger et le fait d’être sur le campus sont deux vrais avantages. Cela permet de rencontrer beaucoup de monde rapidement et a proximité. Plus de la moitié des étudiants en échange se loge a UCD, ce qui permet de vite trouver des amis dans le même rythme de vie et avec les mêmes envies que vous (voyage, temps libre, visite, fêtes,…)
    Si vous hésitez entre vivre sur le campus ou bien dans une autre résidences mais en centre-ville je vous conseille peut être d’aller dans des résidences dans Dublin. En effet, les résidences du centre-ville sont beaucoup plus agréables à vivre et au meme prix, voire moins cher.

    La vie a Dublin est chère, en guise de comparaison je dirais que cela ressemble a Paris.
    Cependant il existe quelques tips pour réduire les coûts. En ce qui concerne les transport en commun, il existe une carte (LEAP CARD) qui vous permet d’économiser de l’argent si vous utilisez les transport plus de 5 fois par semaine. De plus l’Irlande est un des pays qui voyage le plus donc les billets d’avions pour d’autre pays d’Europe sont très abordables (Via Ryanair).
    En comparaison avec la vie à Montréal, Dublin est un peu plus chère, surtout que la conversion $-€ n’est pas favorable.

    Je recommande aux étudiants d’aller a Dublin. L’Irlande est un très beau pays avec une culture particulière et très interessante a découvrir. De plus un échange en Irlande vous permettra de découvrir l’Europe et d’approfondir votre anglais.
    Je recommande aussi aux étudiants d’aller en Irlande au trimestre d’hiver, bien que de janvier a mars la météo ne soit pas clémente, cela s’améliore en fin de session et vous permet de voyager en fin d’expérience.

  9. Beaucoup d’activités sont organisées pendant la semaine d’orientation, je n’y ai pas participé car j’étais en voyage pendant cette semaine-là. Les activités proposées comprenaient: accueil à l’aéroport (Terminal 2, alors que seuls les vols AerLingus arrivent au Terminal 2), des trajets en bus à IKEA, des visites du campus, et des « Brunch » organisés par la « International Students Society ».
    Cette « society » organise plusieurs voyages dans la session autour de l’Irlande qui sont souvent sold out, mais j’ai préféré partir avec une autre organisation pour les étudiants de Dublin qui s’appelle Next Adventures.
    Les « societies » de l’universités c’est un peu comme les assos de HEC, mais comme elles concernent toutes les facultés de l’université, elles sont beaucoup plus nombreuses et variées. Les clubs sportifs sont aussi très nombreux et variés. Une foire des societies et une foire des clubs sportifs étaient organisées en début d’année, l’occasion de découvrir ce qui peut te plaire.

    ATTENTION, la faculté de Commerce/Gestion de UCD est spécialisée dans les domaines de TI, analytique et intelligence d’affaires: donc les cours qui s’y rapportent sont plus compliqués et assez exigeants (je n’étais pas au courant et j’ai pris un cours d’introduction à la programmation qui m’a valu beaucoup de tracas).
    Pour le reste des cours, la difficulté et la charge de cours est similaire.
    Au niveau de l’enseignement, je n’avais qu’une seule professeure qui permettait un cours interactif (Service Learning, je recommande vivement ce cours, il s’agit de travailler sur un projet pour une association caritative de Dublin, les projets sont proposés en début de session, c’est une approche très intéressante et il n’y a pas d’examen). Pourtant, j’avais un cours défini comme « cours-conversation », et c’était malgré tout un monologue du professeur.
    Chaque cours représente 2h par semaine, et pour certains cours 1h additionnelle par semaine de TP. (Je n’avais qu’un cours (Intro to Programming) sur 5 avec des TP hebdomadaires.)

    L’administration de l’université est quand même beaucoup moins bien organisée qu’à HEC: impossible de savoir quand sortent les dates d’examens, je les ai reçues mi-novembre je crois pour fin décembre, et il est compliqué où est-ce qu’il faut poser les bonnes questions dans l’université. Les élèves irlandais eux-mêmes sont mélangés.
    Pour l’accessibilité, en effet, il y a beaucoup de bus amenant à UCD directement depuis le centre-ville ou depuis divers endroits, mais le transport coûte très cher.

    J’ai trouvé une chambre chez l’habitant chez une dame âgée sur le site Hosting Power, seulement le site demande des « frais de gestion » très élevée (mais ça m’est revenu malgré tout moins cher que les résidences). J’ai appris ensuite que le site Generation Accomodation (il me semble) offrent des services similaires pour moins cher. En tout, j’ai payé 2750 euros d’hébergement pour 4 mois (payé par semaine).
    Les résidences coûtent plus ou moins 5000 euros pour la session (4 mois) selon la résidence attribuée, mais en postulant pour les résidences, vous ne choisissez pas votre résidence, et certaines résidences coûtent plus de 6000 euros la session…
    Dans tous les cas, l’hébergement est cher à Dublin.

    La vie à Dublin est très chère.
    Pour l’épicerie, on peut trouver des bons plans chez Lidl, Tesco ou Aldi (évitez Centra et Spar). En Europe, on trouve quand même plus facilement de la viande, des légumes et des pâtisseries des prix très abordables comparés à ceux de Montréal.
    Cependant, que ce soit pour le logement que les transports dans la ville de Dublin, les prix sont très élevés. Le transport coûte 2,50 euros par déplacement, ce prix est lemême pour toute personne possédant une Leap Card. Avec une carte de transport étudiante, il y a un cap de 5 euros par jour et de 20 euros par semaine, ce qui permet de se déplacer autant qu’on veut pendant la semaine. Malgré tout, ça fait quand même un budget de transport de plus de 80 euros par mois (en se basant sur un mois comportant un peu plus de 4 semaines en général): ça prend une bonne partie à prévoir dans budget.
    Concernant le logement, les loyers tournent autour de 700 euros par mois, plus on s’éloigne vers le sud de l’université, plus on trouve des logements moins chers, mais combiné au prix du transport, ça ne vaut pas toujours le coup financièrement parlant.

    Même si le transport international est moins cher en Europe grâce aux compagnies aériennes Low-Cost, le transport dans Dublin étant très cher, les possibilités de voyages sont limitées avec un budget étudiant. Le coût de la vie auquel je ne m’attendais pas sur place a gâché une bonne partie de mon expérience d’échange. J’avais prévu de visiter les pays du Nord de l’Europe (Pays-Bas, Danemark, Suède et Norvège), un projet que je n’ai pas pu réalisé par manque de budget. J’ai quand même pu visité la majorité des paysages les plus connus d’Irlande, et puis j’ai réussi à faire des voyages à Londres et à Manchester (pendant lequel j’ai aussi visité Leeds et Doncaster).
    Cependant, j’ai quand même apprécié mon échange en visitant l’Irlande dans son ensemble qui a des paysages à couper les souffle, et en m’intégrant dans la famille de la dame chez qui j’ai été hébergée. En créant des liens privilégiés avec la famille, je me suis malgré tout créé une expérience d’adaptation culturelle qui vaut beaucoup.

  10. Ils offrent un accueil à l’aéroport pendant 1 semaine et demie à l’arrivée de leurs étudiants internationaux.

    Les cours me semblaient un peu facile, surtout avec une note de passage établi à 40%. Ainsi, la charge de travail n’est pas super difficile. Les enseignements semblaient très bien.

    Le campus est immense, il y a simplement tout! Même un petit bar. Le campus est magnifique. Il y a des sentiers dans le bois, des petits lacs.

    Il faut être assidu pour trouver des places dans les résidences sur le campus parce qu’elles partent très vite ! Et elle coutent très cher.

    Ce sont les mêmes chiffres maia en euros ! Donc c’est très cher. Dublin est l’une des villes les plus dispendieuses.

    Très belle expérience ! Je recommende à tous ceux qui iront d’aller visiter la campagne en Irlande. Absolument Magnifique !

  11. L’acceuil à UCD est très bien. Il y a une panoplie d’activités offertes dans la semaine d’intégration (la semaine juste avant de commencer les cours) incluant des sorties en Irlande ou simplement des walking tour du campus et de Dublin. De nombreuses soirées et des pub crawls sont organisés pour que les étudiants s’intègrent, et ce tout au long de la session. Des étudiants de UCD offrent un accueil à l’aéroport pour rediriger les nouveaux arrirvant et c’est assez simple se rendre sur le campus : Un aircoach le fait directement. C’est la meilleure façon d’aller et de revenir de l’aéroport.

    Les classes sont mixtes entre étudiants locaux et internationaux, ce qui fait que ce ne sont pas des classes d’échanges. Les cours sont à peut prêt au même niveau que à HEC et impliquent beaucoup de travaux d’équipe.

    Le campus est absolument immense et magnifique. L’école de business est neuve te très moderne, donc il y est vraiment agréable d’étudier. Le campus est à 45 minutes de aircoach de l’aéroport puisqu’il est au sud de Dublin. Par contre, un bus de seulement 25 minutes permet de se rendre downtown. Il y a une petite épicerie de type dépanneur directement sur le campus, mais la nourriture est plus cher qu’ailleurs. Il est donc préférable de faire son épicerie ailleurs. Il y a beaucoup de petits restaurant/fast food sur le campus, des cafés pour étudier et un bar. UCD a un gym assez grand qui est gratuit pour les étudiants. De nombreux cours en groupes (Spinnings, LesMills, Bodypump, yoga, pilates, Abs, etc) sont offerts à tous les jours et avec beaucoup de plages horaire différentes.

    Personnellement, j’ai décidé d’habiter en résidence pour être sur le campus. J’ai pris la résidence Ashfield, qui est le building juste en face de l’école de business. La résidence était extrêmement propre et neuve. Nous étions 6 étudiants étrangers dans l’appartements et chacun avait sa chambre et sa toilette dans sa chambre. Nous avions 2 mini frigo et 2 mini congélateurs pour les 6, donc il fallait bien calculer les épiceries. Le service d’entretien lorsqu’il y avait problème était très rapide et efficace. Le coût de ma résidence pour seulement louer m’est revenu à environ 7 800$ pour la session, incluant un dépôt de 600$ qu’ils remettent à la fin du semestre. C’était la résidence la plus dispendieuse, mais pour les gens qui veulent avoir leur propre salle de bain, c’était le prix à payer. Les résidences ne fournissent pas les articles de cuisines ni les draps et serviettes, donc ils faut s’équiper avec ses colocataires. Lors de l’inscription aux résidence, il faut se mettre dans la liste d’attente et ils décernent un # pour chaque personne. Les étudiants internationaux provenant de pays qui ne sont pas dans union européenne sont littéralement certains d’avoir une chambre s’ils le désirent. Je conseille vraiment de prendre les résidence puisque tu est proche de tout et ça permet de rencontrer plein d’autres étudiants internationaux et de participer aux activités.

    Pour ce qui est du coût de la vie, les prix sont environ les mêmes qu’à Montréal, mais en euros. Ainsi, le taux de change rend le tout vraiment dispendieux. L’autobus est environ 3,50 euros par ride. Mon épicerie me coûtait environ 50-60 euros par semaines. Je mange énormément de fruits et de légumes, et l’Irlande a une belle offre qui ressemble beaucoup à la notre. L’alcool est assez cher si vous n’aimez pas la bière comme moi… Mais il faut boire au moins une Guinness!!!

    J’ai adoré mon expérience en Irlande et je la recommande à toute personne aimant la nature et qui veut visiter une partie de l’Europe incroyablement verte! N’hésitez pas à voyager, surtout avec le siège social de Ryanair qui est à Dublin et qui offre des vols ridiculement pas cher vers toutes les parties de l’Europe. Mais surtout: N’oubliez pas de visiter l’irlande: Galway, Cork, Belfast, etc. Ce sont des endroits charmant qui ont beaucoup à offrir et vous n’aurez probablement pas l’opportunité d’y retourner!!!

  12. Il y a beaucoup d’activités organisées par l’association des étudiants au départ, je ne les ai pas trop appréciées. Cependant les membres de la society sont très sympa et ouverts aux autres. Plusieurs voyages étaient organisés par la society mais je n’ai participé à aucun.

    Sur 5 enseignants, 3 étaient vraiment ennuyeux. Les cours sont vraiment donnés à sens unique, le professeur parle et les élèves écoutent, certains vont participer un peu en classe. Les enseignants parlent vite en anglais, les premières semaines étaient très fatigantes. La charge de travail est similaire à celle de HEC. Cependant j’ai trouvé les PowerPoint beaucoup moins bien fait qu’ici à Montréal.

    Le campus est super chouette, un gym gratuit mais une piscine payante. Il y a énormément d’associations qui organisent beaucoup d’activité. Le campus est très agréable, mais loin du centre-ville. Il est bien desservi par bus. Les cafétérias sont assez chères.

    J’ai facilement trouvé ma chambre chez un couple de personnes âgées. Les loyers sont chers à Dublin. Les résidences étudiantes sont presque de l’arnaque si on regarde le prix. Il faut acheter les fournitures, poêle, ustensiles …..

    La vie est assez chère là-bas. Il existe cependant des supermarchés assez abordable, Lidl par exemple. Les transports sont excessivement chers, comptez 80€/mois seulement pour le bus avec tarif étudiant.

    Expérience assez chouette si on ne prend pas en compte l’aspect académique que j’ai personnellement détesté. Par contre j’ai beaucoup aimé le pays, les habitants, la culture et les paysages. Se déplacer dans le pays se fait facilement par bus pour un budget raisonnable.

  13. Il y a une accueil a l’aéroport pendant la première semaine, soit la semaine d’activités d’intégration avant les cours, mais elle est limitée à certains jours et certaines heures, donc je n’y ai pas eu accès. Par contre, le transport de l’aéroport jusqu’à l’université se fait par le coach 700 (leopardstown) pour 10 euros. Le chemin est d’environ 45 minutes et vous descendez à l’arrêt « UCD sliproad ». Le campus se trouve de l’autre côté du viaduc en traversant un pont automobile/pietonnier… même pas 5 minutes de marche.
    Je recommande de préparer votre journée d’arrivée pour que vous sachiez quel mode de transport prendre, de quel arrêt à quel arrêt, pour combien, quel mode de paiement, à quelle distance de marche, jusqu’à quel bâtiment sur le campus, car il peut être un peu grand ou intimidant pour les nouveaux venus. Ce n’est pas parce que c’est compliqué, ce n’est qu’une mesure de sécurité car vous n’aurez pas nécessairement internet, de batterie, d’énergie après votre vol de nuit très probablement. Sur le campus les gens n’arrivent pas tous la même journée, donc il n’y aura pas d’affiches pour vous diriger sur le campus. Il y a des activités organisé toute la semaine, mais ils ne sont pas tous pour les étudiants non-européens ou non-américains et ils ne vous contacteront pas, se sera à vous de prendre l’initiative d’y aller ou non, et à quels. Je suggère grandement d’y aller question de commencer à former un réseau d’amis internationaux avec qui voyager et connecter au cours de la session! Ce sera beaucoup plus facile de connecter avec d’autres étudiants internationaux que des étudiants locaux, car les irlandais ne vivent pas sur le campus, qu’ils ne participent pas nécessairement aux activités et qu’ils ont déjà leurs propres connaissances.
    Le nombre incroyable de comités pour cette université facilite beaucoup l’accueil, car ils sont très actifs en début de session. Achetez la carte de l’association internationale dès le début! Elle vous permet d’avoir de la pizza gratuite souvent et de paticiper à beaucoup d’activités!

    Il y a beaucoup de choses qui se passent en première semaine. L’information vient de tous les bords! Certains soupers se font après réservation, d’autres ont besoin d’une carte d’association, d’autres rien… , alors organisez vous une bonne première semaine à partir des milliers de courriels!

    Surprise surprise, le seuil de passage en Irlande est de 40%. Il ne faut que 40% pour passer!! Le système n’est pas très différent la-bas, mais il met une plus grande importance aux examens finaux qui vont valoir jusqu’à 70% de la note finale. Cela veut dire qu’il n’y a pas autant de travaux d’équipe nécessairement durant la session, et que ce ne sont pas tous les cours qui ont des intras.
    Les manuels coûtent BEAUCOUP moins cher en Europe anglophone, et les enseignants essaient souvent de les trouver au format numérique pour que les étudiants les achètent ensemble et les partagent.
    Les enseignants eux-mêmes sont corrects. J’aimaient mieux ceux du HEC car ils essaient plus de faire participer les étudiants, de le rendre plus intéressant et c’est plus structuré et clair ici, mais ça ne complique pas la tâche que ce soit différent, vous n’avez qu’à relire les ppt au besoin. Je dirais que les cours sont un peu plus facile aussi, mais je crois que c’est peut-être subjectif? Quoique les étudiants des autres domaines avaient l’air d’avoir la même opinion… à vous de le déterminer. Je dois dire que dans certains cours plus pratiques, je me demandais parfois si j’avais réellement appris quelque chose… peut être que oui, mais sans s’en rendre compte? Pas certaine.
    AH – les cours sont moins long aussi. Ils sont de 2h plutôt que de 3h, ce qui rend la charge de cours très légère.

    J’adore le campus UCD. C’est tellement différent de HEC! C’est plus privé, lus grand, et situé en dehors du centre-ville de Dublin à environ 25 minutes d’autobus public. La bibliothèque n’est pas celle du HEC mais elle est très bien. Le centre sportif est gratuit et sur le campus, donc c’est plutôt génial si vous prenez le temps de l’utiliser. Il y a aussi des activités sportives tel que du yoga organisés gratuitement chaque semaine et autre.
    Il y a eu une alerte de sécurité au cours de la session pour la maladie des «mumps» … donc peut-être soyez certain d’avoir vos vaccins de base? Les gens étaient mis en quarantaine, ce n’était pas un problème.
    Sur le campus, pour la nourriture il y a un subway, une cafétéria, un starbucks ou quelque chose du genre, un PUB et une petite épicerie (Centra).
    Les installations sont modernes et récentes pour la grande majorité! SURTOUT les départements de business, de droit et d’ingénierie.

    À Dublin, il y a une pénurie de logements, donc peut importe où vous vous logerez, il y a de forte chances que cela prenne environ la moitié ou le 3/4 du budget alloué selon HEC pour les échanges.
    L’université a un outil en ligne pour trouver des familles d’hébergement ou d’autres moyens semblables, mais personnellement je ne comprennais pas le vocabulaire utilisé sur leur site (je n’ai jamais magasiné d’appartement auparavant et je voulais ma propre chambre… ce qui m’a fait peur un peur… mais je connais des gens qui ont trouvés leur logement comme ça et c’était très bien et beaucoup moins cher!). Sinon, l’école a également un bon nombre de résidences pour les étudiants internationaux qui n’y seront que pour une session. Une place dans ces résidences n’est jamais garantie par l’école, mais ils mettent la priorité sur les non-européens, donc on a l’avantage. Ce qui rajoute à ce stress est que la demande de résidence ne se fait qu’en … novembre ou décembre juste avant la rentrée scolaire. Attention, car elle ouvre le matin sur leur fuseau horaire… donc vous devrez vous levez à 4am pour vous assurer une place certaine. Je n’ai eu aucun problème avec les résidences par contre et je suis vraiment contente d’y être restée! J’étais à 4 minutes de marche de ma chambre jusqu’à mes cours… magique je dis. L’ambiance sur le campus c’est comme une mini-ville privée d’étudiants dans leur vingtaine, j’ai adoré. Surtout que les autres étudiants sont tous dans la même situation, donc si vous voulez faire du social sur le campus vos amis sont presque toujours disponibles!
    Ma résidence: 1 chambre privée avec un lit simple, une douillette sans draps, une armoire ouverte et quelques étagères et un bureau dans un appartement de 4 chambres , 2 toilettes et 1 cuisine (une bouilloire, un toaster, des ronds, un mini frige pour 4 personnes, un congélateur de la même taille, PAS de four, PAS d’assiettes/ustensiles/casseroles/pots). Elle était moderne malgré le fait que j’étais dans la plus ancienne des installations. Je la recommande, la vue de la cuisine était très belle!

    Coût de mon épicerie végétarienne hebdomadaire (beaucoup de beans en canne) = environ 25 euros par semaine. Avec l’alcool: 50-65 euros par semaine.
    Coût d’une bière dans un pub = 4,5 euro en moyenne, 3 euro dans un pub plus cheap.
    Manuels = environ… je ne sais pas comme 30 euros maximum en tout pour moi?
    Résidence = environ 4500 euros.

    Le coût de la vie d’après moi est plutôt similaire à Montréal, tant avec l’autobus (environ 1,50 ou 2 euro par transit), qu’avec la nourriture. Par contre, tel que mentionné, l’hébergement coûtera beaucoup plus cher.

    Aller en échange à Dublin était une de mes meilleures initiatives. J’ai appris tellement de choses sur moi-même, sur mes capacités, sur mes ambitions et j’ai pu travailler sur certains de mes points faible comme le fait que j’aime beaucoup ma bulle de confort et que j’étais beaucoup plus intraverti avant et que ce n’est définitivement plus le cas. Je me sens plus autonome, plus adulte.
    Profitez de la session pour voyager – vous avez étudié à l’école régulière depuis la maternelle et un échange c’est comme le système scolaire qui dit: bravo. Tu réussis tellement bien qu’on te donne la chance de le faire ailleurs où tes notes ne compteront pas question que tu puisse explorer, que tu fasses l’école buissonière en même temps parce que tu es capable et on le sait –

  14. Il y a des étudiants de UCD qui sont à l’aéroport pour accueillir les étudiants étrangers et leur dire quel autobus prendre pour se rendre dans le centre-ville, sur le campus ou ailleurs dans Dublin. Toutefois, même si vous arrivez avant ou après les dates qu’il y a des étudiants à l’aéroport, il est facile de trouver le bus à l’aéroport et il est possible d’acheter un billet pour ce bus en ligne avant de partir pour l’échange. Ensuite, l’école organise beaucoup d’activités pour les étudiants internationaux donc c’est très facile de se faire des amis, de rencontrer des gens, de se familiariser avec l’école et de découvrir la ville.

    Les cours durent 2 heures par semaine. Pour les méthodes d’évaluation, il y a un examen final qui vaut souvent entre 70 % — 80 % de la note finale et le pourcentage restant sont des travaux pratiques ou Quiz pendant la session. En somme, la charge de travail est facile à gérer pendant la session, donc c’est plus facile de voyager pendant les fins de semaine. Finalement, il faut 40 % pour passer les cours, et il offre beaucoup de cours donc trouvé des équivalences, même en comptabilité, est assez facile.

    Le campus est énorme, il y a un cinéma, plusieurs restaurants, des épiceries, un gym et tellement d’autres installations qui rendent le campus agréable et très pratique. Le campus est situé à environ 30 minutes en autobus du centre-ville. Puisqu’il y a beaucoup d’autobus, environ toutes les 10 minutes, il est facile de se déplacer d’une place à l’autre.

    Les appartements sur le campus sont modernes, accessibles, sécuritaires et a quelques minutes de marches de l’endroit où les cours sont donnés. Il est difficile d’avoir une place sur le campus puisqu’il y a beaucoup d’étudiants qui veulent une place, donc il faut être assidue sur les dates d’application et procédure, qui sont assez simples. Sinon, il y a des résidences hors campus, des appartements ou des « hosts family » qui sont faciles à trouver. Mais tout hébergement à Dublin est très couteux donc il faut prévoir une grosse partie du budget à cet effet.

    L’hébergement sur campus était d’environ 4000 euros, ensuite le permit d’immigration est 300 euros, le bus à un coût de 3 euros chaque passage (maximum 5 euros par jour ou 20 euros par semaine). Pour l’épicerie, c’est sensiblement comme à Montréal. Toutefois, il y a des avantages, les vols pour voyager, particulièrement avec Ryanair, ne sont vraiment pas dispendieux en partant de l’Irlande. C’est environ 30 à 50 euros pour aller presque n’importe où en Europe. De plus, pour voyager à bas prix, n’oubliez pas de considérer les auberges (hostels en anglais) et les Airbnb.

    J’hésitais beaucoup de partir en échange pour des raisons financières et aussi puisque c’est difficile de partir 4 mois dans un pays étranger. Mais après l’avoir fait, je peux dire que c’était les plus beaux 4 mois de ma vie, je me suis fait des amis partout dans le monde et j’ai vécu des expériences que je n’oublierai jamais. Je ne peux pas suggérer plus fortement à tous les étudiants du HEC d’aller en échange, et précisément d’aller en Irlande. La destination va vous surprendre, et vous aller adorer Dublin. Les gens sont absolument incroyables et la ville est magnifique. Je ne pourrais pas être plus contente que le HEC m’aient envoyé en Irlande.

  15. Je suis arrivée à Dublin avant que le programme d’accueil à l’aéroport soit commencer toutefois l’accès au campus est très facile avec les Dublin AirCoach qui arrêtent pratiquement en face du campus. Plusieurs activités sont organisées sur le campus autant au niveau scolaire qu’extra-scolaire pour favoriser l’intégration des étudiants internationaux à la vie en Irlande. Le service de résidence offre des activités, différentes sociétés et clubs organisent des voyages en Irlande ou des activités pour faire découvrir la culture irlandaise et l’université organise aussi une semaine d’activités qui permet de mieux connaître le campus et les sociétés/clubs auxquels les étudiants peuvent s’inscrire selon leurs intérêts. Aussi dès les premières semaines, un  »budy » nous a été assigné pour nous aider si nous avions des questions par rapport à quoique ce soit.

    Pour plusieurs cours, on retrouve plus qu’un enseignant, donc par exemple dans un cours j’avais 4 enseignants différents qui étaient tous experts dans leur domaine ce qui rend l’apprentissage intéressant. Les enseignants sont généralement très accessibles. Le niveau de difficulté des cours est moindre qu’à HEC. La charge de travail est aussi moins importante. Pour la plupart des cours, il y a des points accordés à la présence en classe, des travaux à remettre au courant de la session, des fois des examens intras et des examens finaux. Les cours sont d’une durée de 1h50 et quelques-uns sont accompagnés de tutoriels qui sont d’une durée d’une heure.

    Les installations universitaires sont de très grandes qualités. L’édifice d’administration est très moderne. Les installations sont aussi facilement accessibles. Le campus universitaire se situe à environ 45 minutes de l’aéroport et à 20 minutes en autobus du centre-ville de Dublin dans un quartier très tranquille. Il y a des postes de sécurité à l’entrée du campus et aussi à l’entrée des résidences. Sur le campus on retrouve deux gyms qui sont gratuits pour les étudiants de UCD ainsi que plusieurs terrains de soccer/rugby/tennis. Il y a aussi une piscine payante. Sur le campus il y a aussi une salle de cinéma et une salle de théâtre. On y retrouve une pharmacie, une petite épicerie (Centra), une clinique médicale. Les résidences ont aussi des salles communes où plusieurs activités se déroulent par exemple des séances de yoga. Ces salles ont aussi des télévisions, tables de pool et autres et sont à la disposition des étudiants.

    J’ai appliqué pour avoir une place en résidence et avec l’information offerte par l’université le processus était assez facile. Pour les étudiants qui n’arrivent pas à avoir une place en résidence il y a plusieurs pages Facebook qui permettent aux étudiants d’afficher des annonces de logements à louer. Les résidences sont assez chers (environ 6000$) pour les 4 mois, par contre les logements sont de très bonne qualité et sont situés directement sur le campus ce qui selon moi est un atout majeur pour participer aux différentes activités et rencontrer de nouvelles personnes. Je vivais dans la résidence la moins coûteuse (Belgrove) et j’avais ma chambre à moi, mais je partageais ma salle de bain avec une autre personne et la cusine avec 3 personnes (au total nous étions 4 à vivre dans un appartement).

    Les prix sont assez chers à Dublin que ce soit pour l’épiceris, l’autobus ou les sorties.

    J’ai vraiment apprécié mon échange à Dublin, j’ai rencontré beaucoup de gens de cultures différentes et j’ai aussi eu la chance de faire plusieurs voyages autant en Irlande qui est un pays magnifique que dans le reste de l’Europe. Si j’avais la possibilité de le faire je repartirais n’importe quand à Dublin, parce que c’est une ville chaleureuse et que les Irlandais sont des gens très accueillants.

  16. Une fois arrivée à l’aéroport, l’accueil est très chaleureux et les étudiants de UCD forment des groupes avec les étudiants nouvellement arrivés et nous amènent aux autobus pour nous diriger vers l’université. À l’université, l’allocation des logements se fait rapidement et, en moins de 30 minutes, nous sommes dans notre nouvelle résidence pour les prochains 4 mois. Les activités organisées la première semaine sont nombreuses et aident les étudiants étrangers à rencontrer des étudiants venant des quatre coins du monde. Il y a plusieurs types d’activités pour tous les goûts (visites guidées, sports, «pubcrawls», etc.) lors de la première semaine et les comités organisent aussi des sorties qui ont pour but d’apprendre aux nouveaux arrivés où faire leur épicerie, leur magasinage et même des autobus pour aller au centre d’achat et au Ikea pour meubler et équiper l’appartement. Au début de la session, il y a une journée pour visiter le kiosque de chaque comité de UCD et avoir la chance de s’y inscrire et participer à leurs activités pendant toute la session. Pour ma part, je me suis inscris à UCD international students, UCD mountaineering, UCD film society (soirée film et popcorn chaque mardi soir), l’équipe de handball et l’équipe de football américain. Une fois inscrit, l’obligation de participer à chaque activité n’est pas exigé donc, la possibilité de participer uniquement aux activités qui nous intéressent est possible. Le comité d’étudiants internationaux de UCD offrait plusieurs voyages partout en Irlande au cours de la session en plus d’avoir des pubcrawls chaque semaine. C’est un comité qui facilite la rencontre des autres étudiants et offre des activités et expériences incroyables en même temps. En dehors des comités, il y a des galas et soirée cocktail organisé par l’école et ses départements d’éducations de temps en temps (par exemple le Law Ball par la faculté de droit à UCD).

    La qualité de l’enseignement et le niveau de difficulté des cours sont, à mon avis, inférieurs à ceux du HEC, ceci peut être expliqué par la durée des cours plus courte à UCD et aux plus grandes classes qui enlèvent la dimension de proximité entre le professeur et les étudiants comme au HEC. La charge de travail à l’extérieur des cours était plutôt similaire avec une moyenne de deux à trois heures de travaux par cours à chaque semaine. Il y a aussi beaucoup de projets d’équipe comme au HEC, où les professeurs encourageaient les étudiants irlandais de former des équipes avec des étudiants internationaux. Les examens étaient plus théoriques et moins pratiques comparer à ceux du HEC, mais ils étaient relativement de difficulté un peu inférieure. Somme toute, l’aspect académique de UCD est un peu inférieur à celui du HEC en ce qui concerne les cours d’administration des affaires, mais, avec un peu de recherches avant mon départ, je savais déjà que ceci serait le cas.

    Le campus universitaire est très large et semble être récemment rénové, car la plupart des édifices sont modernes et très propres. L’édifice de l’école de commerce est un peu plus petit que les autres, mais il contient plusieurs salles d’études, une salle Bloomberg et une cafétéria avec un Starbucks comme principal vendeur. L’école a aussi un bel environnement naturel avec plusieurs étangs sur le campus et 6 terrains de rugby/soccer à proximité des résidences étudiantes. La location géographique de UCD est le seul point faible de son environnement, car elle se situe à 20 minutes d’autobus du centre-ville et le transport en commun se termine tôt, alors les étudiants doivent souvent revenir en taxi ce qui peut être dispendieux. UCD est un campus ouvert, ce qui veut dire que n’importe quel individu a le droit d’être sur leur site, ceci dit, la sécurité est très présente et le campus reste très sécuritaire. Les services offerts sont généreux, chaque résidence est équipée d’une salle de lavage et séchage pour les vêtements, l’inscription au gym est gratuite pour tous les étudiants ayant une résidence sur le campus UCD. L’abonnement à la piscine est payant (100 euros/session), mais une fois inscris son utilisation est illimité pendant la session. Il est aussi possible de louer un gymnase gratuitement à l’école pour pratiquer un sport avec un groupe de 10 ou plus. Les cafétérias à l’école ne sont pas très populaires et visitées au sein des étudiants, car il y a beaucoup de restaurants faisant partis de chaîne internationale sur le site du campus comme Subway. En somme, c’est un très beau site sécuritaire et paisible, mais le campus est 20 minutes au sud du centre-ville de Dublin.

    En ce qui concerne l’hébergement, il est facile de trouver une résidence sur le campus universitaire et très difficile de trouver une colocation ou un appartement en dehors du campus et proche de l’école. La résidence sur le campus est nouvellement aménagée et propre, mais elle est très dispendieuse (environ 1200$/mois chaque personne pour une résidence partagée avec 3 autres étudiants. Le prix est très supérieur à celui de l’hébergement à Montréal, mais ceci est la norme partout à Dublin. Pour ma part, j’ai choisi les résidences de Belgrove qui sont situés au prix moyen comparer aux autres résidences disponibles. Chaque appartement a 4 chambres (une pour chaque personne), 2 salles de bain et une cuisine avec une petite aire commune adjacente. Chaque site de résidence a une salle d’activités (table de billard, Xbox, salle de Yoga, etc.). Le centre de chaque bloc de résidence a un espace de gazon pour relaxer ou faire du sport avec nos voisins, c’est aussi où beaucoup d’étudiants en échange se sont rencontrés les premiers jours.

    En Irlande, comme la majorité de l’Europe de l’ouest, le coût de la vie est supérieur à celui de Montréal. Premièrement, comme il est mentionné plus haut, le coût d’hébergement est très élevé à Dublin. L’épicerie est plutôt similaire, mais elle reste un peu plus chère que celle de Montréal, mais elle diverge de moins de 10$ par semaine en moyenne ce qui n’est pas énorme. Cependant, là où les prix sont très différents sont ceux des activités de divertissements, par exemple le prix de l’alcool, les restaurants, les cinémas, etc. Au centre-ville de Dublin, une sortie en soirée était environ 130$-150$ à comparer avec une soirée à Montréal qui me coûtait environ 80$-100$ pour un repas et quelques breuvages alcoolisés. Cette différence de prix après quatre mois est énorme et m’a beaucoup surpris, car je croyais que l’alcool serait moins cher en Irlande. Les activités de divertissement, comme les cinémas, étaient environ 5-10$ de plus chacune, ce qui, encore une fois, a un large impact sur le compte bancaire après un séjour de quatre mois à l’étranger.

    Somme toute, j’ai adoré mon expérience à UCD Dublin, les Irlandais sont très accueillants et extravertis et le pays de l’Irlande a une multitude d’expériences à découvrir à travers le pays et ses alentours. UCD est une école avec une forte présence d’étudiants internationaux au sein de son institution, alors à l’arrivée il y a plein d’étudiants qui vivent la même situation de stress/excitement. Je recommande vraiment de voyager à l’entour de l’île de l’Irlande, car la culture est très unique et les paysages sont très beaux, c’est aussi une des rares exception où le prix est moins élevé qu’à Montréal. Par exemple, pour voyager de Dublin aux Cliffs of Moher, le prix était de 15 euros (4 heures de train) et c’est un lieu incroyable à visiter. Les châteaux en Irlande sont aussi des éléments à manquer comme le « Blarney Castle » qui est un très beau site. Je recommande très fortement les visites des montagnes et lacs en nature, car j’ai été très surpris de la qualité de ceux-ci parce que l’Irlande n’avait pas la réputation pour ceci. Finalement, en visitant Dublin, il ne faut pas manquer la visite guidée de « Guinness » qui est une très belle expérience et le personnel est professionnel.

  17. Pour moi, l’accueil à l’étranger s’est bien passé. Il y a un kiosque d’information de UCD à l’aéroport, mais sinon vous n’avez qu’à prendre l’autobus pour vous rendre jusqu’au campus, ce qui est selon moi l’option la moins dispendieuse et la plus facile. Rendu au campus, on vous donnera votre carte étudiante et autres dépliants pour vous informer sur l’université. Il y a plusieurs activités d’accueil pendant la première semaine qui vous permettront de mieux connaître les étudiants, le campus et l’université. Je vous conseille fortement d’y participer. C’est une belle façon de connaître d’autres étudiants étrangers.

    J’ai trouvé l’enseignement à UCD différent de celui à HEC. Selon moi, le niveau de difficulté des cours et des évaluations est plus faible que celui à HEC. En effet, les cours ne durent que deux heures. Cela vous permet d’avoir plus de temps pour les travaux d’équipes et pour bien vous intégrer à l’université. Tout comme à HEC, il y a des travaux d’équipes dans pratiquement chaque cours. Vous aurez toutefois beaucoup plus de longs travaux à écrire au cours de la session. Dans l’ensemble, les cours à UCD sont très théoriques, mais ne sont pas trop difficiles.

    L’environnement universitaire est très stimulant et sécuritaire. Il y a énormément d’activités auxquelles vous pouvez participer. Ils ont ce qu’ils appellent les ‘’societies’’ que vous pouvez joindre en payant 2 euros et ensuite vous avez accès à plusieurs événements ou activités. C’est une excellente façon de rencontrer des étudiants de UCD et des étudiants étrangers. Il y a aussi un pub, une épicerie, un grand centre d’entrainement et une petite pharmacie sur le campus. Si vous vivez en résidences, vous aurez des activités organisées par un comité juste pour vous. En général, l’environnement universitaire est vraiment stimulant et amusant. Tout est très accessible. Je vous conseille de vous impliquer et de participer à la vie étudiante. Vous allez rencontrer beaucoup d’étudiants internationaux et pouvoir mieux vous intégrer à la culture irlandaise.

    Selon moi, les résidences sont la meilleure option. Non seulement vous n’avez pas à prendre l’autobus chaque matin, mais vous avez aussi tout à proximité sur le campus. C’est aussi une excellente façon de rencontrer des gens et de se faire des amis. Personnellement, j’ai habité dans Belgrove, qui est dans les résidences les moins dispendieuses, et j’avais tout ce dont j’avais besoin. Les appartements sont bien faits et propres. Étant donné qu’il y a tout sur le campus, être en résidence facilite les déplacements entre les cours et vous permet d’établir des liens avec ceux qui sont dans le même appartement et le même bloc que vous. Le seul point négatif est que l’hébergement est assez cher en résidence. J’ai dû payer un peu plus du double par mois à Dublin comparativement à ce que je paie en appartement à Montréal. Si jamais vous choisissez d’habiter en résidences, je vous conseille d’amener des draps et une couverture, puisque rien n’est fourni dans l’appartement autre que les meubles de base.

    Le coût de la vie en Irlande est assez cher. La conversion $-Euro n’est pas non plus très favorable. Le système de transport en commun est très bien, mais cher. À Dublin, ils n’ont pas de cartes avec un tarif au mois comme nous avons à Montréal avec la carte Opus. Vous devez payer à chaque fois que vous faites un aller ou un retour en autobus. Vous avez toutefois accès à plusieurs cartes qui vous permettront d’avoir des tarifs plus bas sur les prix des billets d’avion avec Ryan Air et sur les allers et retours en autobus. Il est important d’inclure à votre budget le coût de la carte d’immigration (300 euros) que vous devrez payer lors de votre rendez-vous aux bureaux de l’immigration en Irlande afin de rester pour plus de 3 mois dans le pays. De manière générale, les coûts sont élevés à Dublin, mais pas immensément plus grands que de vivre à Montréal.

    J’ai adoré mon séjour en Irlande. J’y retournerais demain matin sans hésiter. Les gens sont tellement gentils et accueillants, la bière est bonne et les paysages sont magnifiques. Vous pouvez facilement voyager à l’extérieur du pays grâce à Ryan Air, mais l’Irlande au complet est à voir. UCD est une très bonne université où étudier et tout le personnel est très disponible. Je n’ai que du positif face à cet échange et je vous souhaite que l’Irlande soit également votre destination d’échange.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *