ICADE, Universidad Pontificia Comillas, Madrid

ICADE est le nom par lequel les deux écoles de l’Université pontificale Comillas, situées à Madrid sont connues. Il est synonyme de Instituto Católico de Administración y Dirección de Empresas, le nom d’un Institut qui a fusionné avec l’Université pontificale de Comillas en 1978, donnant naissance à deux écoles : ICADE School of Law et ICADE School of Business and Economics.

Fiche d’information 2021-2022.

Vous désirez plus d’informations? Consultez la fiche complète :
ICADE, Universidad Pontificia Comillas, Madrid

Facebook

Twitter

LinkedIn

YouTube

6 commentaires

  1. La ville de Madrid et ses habitants sont chaleureux et accueillants. On ne peut manquer de divertissement dans cette ville. L’université prend soin des étudiants qu’elle reçoit de l’étranger. Elle a organisé des 2 journées visites de sites proches de Madrid par exemple qui permettent aux étudiants de découvrir un peu la région mais aussi de rencontrer d’autres personnes.

    Les enseignants pour la plupart étaient très disponibles pour les étudiants et très bienveillants. Ils font en sorte que l’on se sente bien (quand ils savent que l’on vient de l’étranger). Les cours ne sont pas difficiles si on fait le travail nécéssaire. La charge de travail est plus faible qu’à HEC.

    Les installations mise à dispositions sont suffisantes meme si l’établissement est pas mal ancien. L’université est bien placée, en plein milieu de la ville. Il est assez facile de se repérer et tout type de service est disponible aux alentours de l’université.

    Il est assez complexe de trouver des logements puisque les appartements sont très demandés dans cette région et l’université n’a pas de logements offerts. Ils sont assez chers aussi et il faut faire attentions aux différents sites internet et aux propriétaires des appartements qui ne sont pas honnête (par rapport à la caution).

    Le cout de la vie devrait être abordable pour les étudiants qui sont habitués à vivre à Montréal. Les festivités, activités sociales peuvent facilement prendre une large partie du budget.

    Je suis très heureux de mon choix de destination et de mon expérience globale. À Madrid il ya de tout et on peut facilement s’adapter. En plus, en Europe on peut facilement visiter d’autres pays voisins et découvrir les autres cultures ce qui rend l’échange encore plus enrichissant et divertissant.

  2. Beaucoup d’activités entre erasmus mais pas vraiment d’accueil ou de guide à l’école sur place

    Cours intéressants , mais manque de structure

    Super bien localisé

    Hébergement difficile à trouver et beaucoup de scams… ne pas faire affaire avec l’agence ruums

    Nourritures n’est pas cher mais le logement oui

    Séjour global vraiment super!

  3. L’école possède un comité d’intégration (leur CSL) qui organise des activités avant le début des cours ainsi que des voyages tout au long du semestre.

    Les cours sont plutôt simple et la charge de travail est faible.

    La location de l’école est vraiment un plus car celle-ci se situe en plein centre de Madrid. Cependant, le bâtiment est très âgé et ne possède pas vraiment les derniers outils technologiques. Le quartier de l’université est calme. Il existe un petit gym en sous sol et une cafétéria ouverte tous les jours.

    La demande pour un logement à Madrid est très élevée, de ce fait, il y a peu de choix et les loyers sont plutôt élevés (au moins 500euros en colocation). Les immeubles sont assez vieux et certains quartiers sont bruyants le soir.

    Hormis le loyer, le coût de la vie est bien moins chère à Madrid qu’à Montréal.

    Une très bonne expérience!

  4. Cet échange était la meilleure expérience de ma vie!

    Les cours n’étaient pas très difficiles et la charge de travail était normale.

    L’université est proche du centre ville, très bien situé et proche du métro.

    Il est assez simple de trouver un logement avec les siteweb comme uniplace ou spotahome.

    Le coût de la vie à Madrid est un peu moins cher qu’à Montréal, cependant les logements au centre ville de Madrid sont dispendieux.

    Tout le monde qui a la chance devrait faire un échange étudiant c’est l’expérience d’une vie! J’ai adoré mon expérience et surtout l’Espagne!

  5. L’école et le comité d’accueil des étudiants en échange avaient organisés plusieurs activités d’accueil. Nous avons eu le droit, lors des deux jours d’accueil officiels, à un message de la direction, une visite guidée de l’école, une présentation des fonctionnements de l’école et du système d’éducation (système de notation, importance de la présences en classe), etc. Nous avons aussi eu une présentation donnée par la police sur la sécurité en Espagne (qui contacter en cas de problème, les différentes lois, etc.); puis une présentation très intéressante sur les différences culturelles et les moeurs des Espagnols. Un groupe Facebook et WhatsApp a vite été créé par l’association Unity qui a organiser pleins d’activités abordables lors de la premiere semaine (rooftop, sortie en boite, etc.). Unity organisait aussi certaines activités et voyages durant le session. Sinon pour ce qui est des étudiants espagnols, pour la plupart ils ont déjà leurs cercles d’amis, d’autant plus qu’ils sont souvent en cohorte fermée, alors ils viennent peu vers les étudiants en échange, mais ils sont tout de même gentils et prêts à nous aider quand on le demande. Sinon, à l’extérieur de l’école, il existe plusieurs associations qui organise des activités et de voyages pour les étudiants en échange à toutes les semaines (Citylife, Smart Insiders, …)

    Entant qu’étudiant en échange, nous avions accès à des cours de niveau très varié. Certains étaient vraiment facile, et d’autre un peu moins. Personnellement, j’avais deux cours en anglais offert uniquement au élève en échange; ces cours étaient assez facile et les profs étaient plutôt indulgent sachant que nous étions tous en échange. Deux autres de mes cours (un en anglais et un en espagnol) étaient offert à un mélange d’étudiant en échange pour un semestre, d’étudiant en échange pour la moitié du Bac et d’élèves réguliers; ces cours étaient plutôt facile. Mon dernier cours en espagnol était offert aux étudiants réguliers (j’étais la seule étudiante en échange dans le groupe); ce cours était beaucoup plus difficile et demandais beaucoup d’étude et de travail à la maison. En générale, les cours étaient plus facile qu’à HEC, et demandais une plus petite charge de travail. Il est important de noter que la présence en classe était obligatoire, et que les professeurs demandaient une forte participation en classe. La qualité de l’enseignement étaient correct, certains profs étaient passionnés et faisaient des cours très pratiques, alors que d’autres faisait des cours très magistraux. En général, il manquait énormément de structure, on ne savait jamais à quoi s’attendre, les attentes étaient peu claires, et les plans de cours peu respectés. La note finale sur 10 dépendant presque exclusivement de l’examen finale.

    L’école est très bien situé, dans un super quartier assez central, et à distance de marche de 3 stations de métro (d’ailleurs le système de transport de Madrid est vraiment efficace, et peu dispendieux, vraiment meilleure que celui de Montréal). L’école est plutôt vieille, mais elle a été bien modernisé. Les équipement de classe, salle de bain et etc. sont moderne et à la fine pointe, mais le style demeure assez traditionnel et religieux (vous trouverez un crucifix dans chaque classe et une église dans l’école). L’école est plutôt petite, et tous les étages et les corridors se ressemblent ce qui fait qu’on s’y perd facilement au début. L’école possède un gym, un bibliothèque (dans un autre pavillon à 2-3 minutes de marche), une cafétéria et un service d’imprimante gratuit (si on apporte son propre papier). La cafétéria est bien et les prix sont bons, mais on ne se sent pas à l’aise d’y être sans y avoir acheter quelque chose. En fait, il n’y a pas vraiment d’endroit dans l’école pour s’installer et étudier, où pour manger son propre lunch. Sinon juste en face de l’école il y a un Tim Hortons, au cas où vous vous ennuyez du Canada!

    Il y a plusieurs façon de trouver de l’hébergement à Madrid, que ce soit sur des groupes Facebook, en personne ou par l’entremise d’agence en ligne comme Uniplace ou Spot a Home. Cependant, je vous conseille de commencez à regarder rapidement et souvent, puisque les meilleurs appartements partent très vite. Personnellement, j’ai louer un appartement complet de trois chambres avec 2 autres amies, sur Spot a Home. Nous payons 450€ chacune (1350€ au total) pour un bel appartement rénové, mais situé à l’extérieur du centre de Madrid (a Casa de Campo soit à 25 min de l’école et 40 min de Callao/Gran via (centre-ville)). Si c’était à refaire, j’aurais préféré payer un peu plus, ou avoir un appartement moins beau, mais situé dans un quartier plus vivant et plus près du centre. Sinon en général, les appartements à Madrid sont assez vieux, et ils coutent environ 400 à 650€ par personne.

    Madrid n’est pas une ville très très dispendieuses comparée à d’autres grandes villes européennes comme Londres ou Paris. Je dirais que le coût de la vie s’apparente à celui de Montréal. Certains trucs sont plus cher, alors que d’autres le sont moins qu’ici. En générale, et en tenant compte du taux de change, Madrid est probablement un peu plus dispendieuse que Montréal, mais pas de beaucoup. Pour la nourriture, le plus économique serait de cuisiner et de faire l’épicerie le plus souvent possible, les prix sont assez bons dans les supermarchés comme Carrefour et Lidl. Sinon, il est facile de trouver des restaurants peu dispendieux comme le 100 montaditos par exemple. Cela étant dit, il manque souvent de choix et de diversités que ce soit à l’épicerie ou dans les restaurants. Les restos offrent presque uniquement de la nourriture espagnol et ceux un peu plus exotique (sushi, ramen, grecque, …) sont plus dispendieux. Pour ce qui est des activités, il était facile de s’en sortir pour pas très cher. L’alcool est aussi beaucoup moins cher. En moyenne, le prix d’entrée dans un club était de 10€ et venait avec 1 ou 2 consommations. Pour ce qui est du transport la carte de transport illimité pour les jeunes de moins de 25 ans était uniquement de 20€ par mois et donnait accès a un très vaste réseau de transport. Les forfaits cellulaires étaient aussi beaucoup moins cher qu’à Montréal (je payais 10€ par mois pour 7G de données).

    En générale, j’ai vécu une expérience exceptionnelle et j’ai adoré mon échange. J’ai appris énormément sur moi et je me suis fait de super amis et de super souvenirs. Je recommande à tous de vivre l’expérience. Je recommande aussi Madrid comme destination pour votre échange, car la température y est super agréable, la ville est magnifique, vibrante, vivante et il y est très agréable d’y vivre. J’avais personnellement choisit l’Espagne pour pratiquer mon espagnol et pour pouvoir voyager le plus possible en Europe pendant mon échange, ce que j’ai pu faire et j’en suis très reconnaissante. La vie en Espagne est beaucoup plus détendu, sereine et festive. Pour ce qui est des Espagnols attendez vous à ce qu’ils soient souvent en retard, qu’ils ne respectent pas votre bulle, qu’ils ne parlent pas tous très bien l’anglais, mais aussi attendez vous à des gens très accueillants et fières de leur pays et de leurs traditions. En conclusion, j’ai adorée mon échange, et je recommande à tout le monde de tenter l’expérience; sortez de votre zone de comfort; voyagez le plus possible, parlez à tout le monde et amusez vous à fond! Cela étant dit, préparez vous aussi à votre retour à la réalité, qui sera surement un peu plus difficile, mais qui en vaut tout de même la peine.

  6. Beaucoup d’activités étaient organisées par l’univeristé (intégrations, visites…)

    Il est relativement difficile de choisir les cours, car il y a peu de place disponible. Les cours sont relativement simple. Néanmoins, la présence est obligatoire pour la majorité des cours.

    Situé en plein centre de Madrid. Localisation parfaite!

    Les loyers sont très abordable!
    Les logements sont très simple à trouver, à travers : LISTA ou group facebook

    La vie en Espagne n’est pas chère. En effet, l’Espagne à un coût de la vie relativement faible (en comparaison avec d’autre pays européen)

    Inoubliable !!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Calle de Alberto Aguilera 23
Madrid 28015 Comunidad de Madrid ES
Itinéraire