Lima, me voilà… il était temps !

Alors que la plupart des étudiants comptent les jours avant la fin de leur session, je débute à peine la mienne à Lima et  c’est enfin le moment pour moi de vous faire partager mes aventures et j’espère aussi vous donner le goût de découvrir le Pérou.

Commençons par les présentations, je m’appelle Yolaine, j’ai 20 ans et suis d’origine française, voici 2 ans et demi que je vis à Montréal. Étudiante en cohorte trilingue, j’ai, comme vous l’avez sans doute compris, l’honneur d’étudier à la Universidad del Pacifico à Lima, capitale du Pérou pour le semestre d’hiver 2010. Mais, je ne vous en dis pas plus, nous apprendrons à nous connaitre au fil des aventures !

je suis au Pérou depuis un peu d’un moins et j’ai passé environ les 3/4 de mon temps à voyager dans le sud du pays … plus de détails sur ce sujet à venir !

Alors,  Lima en un mot : CHAUD ; la différence de température avec Montréal a été un réel choc thermique et il a fallu s’habituer à supporter 30°c du matin au soir… Mais quel plaisir d’avoir laissé manteau, gants et bonnet ! Et d’après les péruviens, il faut en profiter, l’hiver et le brouillard s’en viennent !

Plus en détails, l’agglomération de Lima est énorme (2500 km2) et chaque quartier forme une ville à lui seul ! La ville profite d’une richesse culturelle et d’une diversité exceptionnelle. Que ce soit le centre historique où grouillent les touristes, le quartier plus « bo.bo. » de Barranco ou bien le quartier internationale de Miraflores, à Lima, on trouve de tout, à toute heure ! Cependant, en tant qu’étranger, il y a des quartiers qu’il vaut mieux éviter; certains en tout temps, d’autres seulement la nuit tombée. La couleur de peau attire tout de suite l’attention et le fait d’être une fille n’aide pas non plus. Les premiers jours, il a fallu s’accoutumer aux onomatopées synonymes de drague des péruviens… un léger écart de culture ! Mais, cela dépend des lieux que l’on fréquente, bien évidement !

Pour ma part, j’ai posé mes valises à Miraflores, quartier conseillé par l’université et la plupart des personnes averties. Après avoir pris possession de ma petite chambre sur le toit d’un édifice péruano-péruvien, j’ai fait la connaissance de mes 14 colocataires… une grande famille, pour la plupart étudiants en échange dans les grandes universités de la ville ou bien en stage pour quelques mois, au moins on ne se sent pas seul à l’arrivée. Et l’avantage, c’est que très vite on profite de l’expérience de chacun, leurs voyages, leurs bons plans et on apprend aussi des consignes de sécurité très utiles telles que le comportement à avoir dans un taxi… je vous présenterai tout ça ensuite.

Désormais, les cours ont repris et il faut se remettre aux études… dur, après quelques 3 mois de quasi inactivité cérébrale !

Je vous reviens donc très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *