Xi’an et Huashan

Vers la fin du mois d’avril, je suis allée avec des copains à Xi’an, une ville historique comme Beijing. Les gens sont beaucoup plus laid-back qu’à Shanghai; d’ailleurs, je le ressens partout à chaque fois que je suis en dehors de la mégapole. Mes coups de cœur : le quartier musulman avec ses multiples restaurants, shops […]

Vers la fin du mois d’avril, je suis allée avec des copains à Xi’an, une ville historique comme Beijing. Les gens sont beaucoup plus laid-back qu’à Shanghai; d’ailleurs, je le ressens partout à chaque fois que je suis en dehors de la mégapole. Mes coups de cœur : le quartier musulman avec ses multiples restaurants, shops de nourriture et bien sûr, stands de street food à n’en plus finir! L’incontournable est de goûter tout ce qu’on y vend… Enfin, essayer plutôt, car il y a trop de choses : brochettes, gâteaux, fruits séchés, nougat, nouilles froides, jus de prune aigre… Yum! Un régal. C’est un quartier très animé et touristique. La balade sur les murs fortifiés est aussi très agréable en soi. On avait pris un tandem et on a parcouru le bloc de 13,4 kms. Une jolie balade sous un soleil de plomb. Et il n’y avait pas un chat, pour une fois (plutôt rare en Chine)! Bien sûr, il y a l’incontournable Terracotta Warriors, ces soldats découverts par des paysans voulant creuser un puits. Petit topo : ils ont été sculptés durant la dynastie Qin, l’Empereur souhaitant reconstruire son empire et demeurer éternel. Eh bien, c’est chose faite! J’avoue que je ne m’attendais pas à quelque chose d’épatant, mais j’ai été surprise : le site est très bien fait, il y a même un musée et trois sites d’excavations à visiter. Le plus impressionnant demeure évidemment cette fameuse armée de terre cuite. Il y a tout plein de soldats, et c’est dingue de réaliser qu’aucun ne se ressemble et qu’ils ont été faits 210–209 avant J-C.

935319_10151349528912471_34876571_n 30376_10151348150227471_255469973_n 21300_10151348149962471_497604608_n

Le highlight de mon voyage restera sans doute Huashan, l’une des cinq montagnes sacrées de Chine. J’avais déjà lu un peu sur la montagne, on dit que c’est la plus dangereuse… et c’est véridique. Du bas jusqu’au East Peak (2100 mètres d’altitude), que l’on avait décidé d’atteindre pour le lever du soleil du lendemain, ce ne sont que des marches. Et quelles marches! Elles sont sans fin et vertigineuses. On a besoin de gants et de bien s’agripper aux chaines, parce que sinon c’est la dérive. Les stations de repos sont nombreuses, mais les prix gonflés. Par exemple, je peux acheter une bouteille d’eau pour 1 yuan au dépanneur à  côté de chez moi, tandis que celle en haut du sommet coûtent 15 yuans… Ce qui est excessif, mais (quand même) justifié quand on voit des hommes transportés sur leur dos des provisions sous un soleil éclatant. Seul le fait de penser aux escaliers à monter avec tout ce stock m’épuise. L’ascension est laborieuse, mais la vue à couper le souffle des différents sommets (Nord, Sud, Est et Ouest) est spectaculaire et en vaut la peine. Des montagnes, rien que des montagnes. On a passé une nuit dans une cabane «pourrie» à 120 yuans, mais c’est ça l’aventure! Le lever du soleil a été caché par les nuages, mais l’expérience fut tout de même géniale.

IMG_20130430_221240 IMG_20130430_221134 IMG_20130430_220937 IMG_20130430_220651 IMG_20130429_235624 IMG_20130429_235437 IMG_20130429_235241 IMG_20130429_235019 IMG_20130429_232033

Prochain post en dehors de la Chine… 🙂

S

Pour me suivre sur Instagram : sylvieli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes