Visa: Procédures argentines

J’ai obtenu mon visa d’études après la Semana Santa, soit durant la deuxième semaine d’avril. Étonnement, le processus s’est déroulé relativement rapidement et sans heurt, sans pour autant avoir été simple et relaxant. Mais bon, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ça doit bien être un Argentin qui a pensé à ce […]

J’ai obtenu mon visa d’études après la Semana Santa, soit durant la deuxième semaine d’avril. Étonnement, le processus s’est déroulé relativement rapidement et sans heurt, sans pour autant avoir été simple et relaxant. Mais bon, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Ça doit bien être un Argentin qui a pensé à ce dicton.

1. Antecedentes judiciales

Première étape, il faut résever un turno en ligne au bureau de Registro Nacional de Reincencia sur Piedras. Je vous conseille vivement d’imprimer votre preuve de rendez-vous, et d’arriver une heure avant l’heure de votre soi-disant rendez-vous. Car, sans trop de surprise, vous aurez le temps de vous tourner les pouces 3600 fois (soit, une fois à la seconde) avant d’être servi. Vous n’aurez besoin que de votre passeport et d’une photocopie des premières pages. Vous aurez ensuite l’option de faire votre trámite en 24h, en plusieurs jours ou en une semaine, le coût étant inversement proportionnel au temps d’attente. J’ai choisi de revenir le lendemain, mais, lorsque je suis venue récupérer mon certificat à la même succursale, le système ne fonctionnant plus, on m’a envoyé un peu plus loin au centre-ville, dans un bureau du coup totalement surchargé. Ne paniquez pas: montrez votre reçu au garde et il vous laissera rentrez avant les autres afin d’obtenir votre fameux papier bleu.

2. Certificado de domicilo

Deuxième étape, il vous faudra trouver votre commissariat de quartier, et y faire la demande de votre certificat de domicile. Le lendemain, un policier viendra vous rendre visite, et vous aurez à prouver votre identité en lui montrant votre passeport. Si vous ne pouvez être présent, vous pouvez laisser une photocopie de votre passeport à l’un de vos colocs.

3. Photos, photocopies, accords universitaires et traductions

Troisième étape, il vous faudra rassembler tous les papiers nécessaires à votre dossier avant le rendez-vous avec Migraciones. Il vous faudra donc faire deux photos d’identité 4 cm x 4 cm, chez n’importe quel photographe (habituellement des magasins ayant une enseigne Kodak). Il vous faudra aussi faire photocopier toutes les pages de votre passeport, y compris les pages vides (!). Si votre passeport ne comporte pas une section avec les traductions de la première page, ce qui est assez rare, vous aurez à le faire traduire par un traducteur public. Et finalement, vous aurez besoin de récupérer votre preuve d’étude et une photocopie de l’entente entre HEC Montréal et votre université auprès de la direction.

4. Migraciones

Après avoir pris votre turno en ligne avec Migraciones, présentez-vous avec tous les documents nécessaires, soit:

–       Votre passeport

–       Votre photocopie de passeport

–       Vos photos d’indentité

–       Votre preuve d’étude

–       Votre certificat d’antecedentes judiciales

–       Votre certificado de domicilo

–       Votre entente universitaire

–       Et, s’il y a lieu, la traduction de vos documents

Encore aujourd’hui, il y a un bug dans le système informatique pour prendre votre rendez-vous. Dans mon cas, le système affirmait que mon numéro de trámite d’Antecedentes Judiciales était invalide. Ma coordinatrice pour l’échange à Di Tella m’a dit qu’il fallait choisir l’option Policía Federal plutôt que Registro Nacional de Reincencia, et séparer la lettre des chiffres de votre numéro de trámite.

Le jour J, si vous le pouvez, arrivez plus tôt, puisqu’on ne vérifie pas l’heure de votre turno. Dans mon cas, ça s’est déroulé tellement rapidement que j’ai obtenu ma residencia precaria (document qui vous permet de sortir du pays pendant 2 semaines suite à la demande du visa) 6 minutes avant l’heure du dit turno. À l’entrée, en faisant la file comme tout le monde, on m’a demandé ma nationalité. On m’a ensuite fait passé devant absolument tout le monde, y compris les Américains. On est peut-être les pires touristes du monde, mais des fois c’est cool, être Française.

2 commentaires

  1. Eléonore

    Je te conseille en effet d’attendre la première réunion, mais de commencer les procédures dès septembre. N’attends pas jusqu’à novembre, comme moi, et tu devrais pouvoir tout faire par la poste dans les délais, sans avoir à aller à Ottawa ou envoyer ta demande d’admission en courrier express. Suerte!

  2. Paul

    Je part aussi en argentine en mars prochain. Je voulais savoir quand est-ce que je dois commencer les papier d’immigration et tout ?
    HEC me dit de ne rien faire avant la séance d’information en septembre mais bon… je sais que l’immigration ça peut être long.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes