Varsovie: une ville en plein essor

  Il ne faut pas se le cacher, avant d’arriver à Varsovie j’avais cette vision d’une ville de l’Europe de l’Est qui vivait encore dans les années 80. Comme ce n’est pas une capitale aussiconnue visitée que Paris, Londres ou Rome, je n’avais pas d’attentes quand à la vie quotidienne de la capitale polonaise. Après […]

 

Il ne faut pas se le cacher, avant d’arriver à Varsovie j’avais cette vision d’une ville de l’Europe de l’Est qui vivait encore dans les années 80. Comme ce n’est pas une capitale aussiconnue visitée que Paris, Londres ou Rome, je n’avais pas d’attentes quand à la vie quotidienne de la capitale polonaise. Après 3 semaines à explorer les rues, cafés, bars, musées et restaurants, voici les caractéristiques les plus marquantes et quelques trucs qui peuvent être utiles pour de futurs voyageurs.

 

 

Transport

Varsovie a une ligne de métro avec une vingtaine de stations qui parcourt la ville du nord au sud. L’école se situe à la station Pole Mokotowskie, ce qui est seulement à deux stations du centre-villeet 4 stations de la vieille ville. Mis à part cette ligne de métro, il y a de nombreux autobus et tramways qui sillonnent les rues de la capitale. Bref, se déplacer en transport en commun dans la ville est simple et abordable. La passe de 3 mois qui donne accès au bus, métro et tramway coûte seulement 125 zlotys, soit environ 42$ pour les étudiants.

 

Pour se déplacer ailleurs en Europe, il est facile de voler avec Ryanair ou Wizzair à bas prix. Grâce à l’Euro 2012, ces compagnies ont décidé d’offrir des vols de Varsovie jusqu’à plusieurs autres villes d’Europe. Il y a aussi une compagnie polonaise d’autobus, Polskibus, qui dessert plusieurs autres villes polonaises ainsi que quelques capitales de l’Europe centrale comme Vienne, Prague, Berlin ou Bratislava. Les prix sont très abordables, on peut trouver un aller-retour pour ces capitales pour environ 60$. Bref, Varsovie est très bien situé pour ceux qui désirent voyager et explorer l’Europe de l’Est.

 

 

Centre-ville

Le nouveau centre-ville  est dominé par la fameuse le fameux bâtiment PKiN, soit le palais de la culture et de la science. Ce gratte-ciel fut un cadeau de Staline pendant la guerre froide. Il demeure jusqu’à aujourd’hui le plus grand bâtiment de Pologne. Après la dissolution de l’URSS, plusieurs ont voulu détruire ce symbole du communisme, cependant comme il s’agissait à présent d’un attrait touristique important de la ville de Varsovie, la tour a été conservée. Quand on pense qu’en 1945 la capitale polonaise était un champ de ruines, celle-ci a beaucoup évoluée depuis. Le centre-ville est parsemé de gratte-ciels, de boutiques, d’un immense centre-commercial avec un toit en verre ondulé qui lui donne une allure moderne.

IMG_1610

 

Le palais de la culture et de la science de nuit

 

 

Stare miastro

Stare miastro, ou vieille ville en Polonais, est en fait une reconstitution de la ville de  Varsovie d’avant guerre. Comme les bâtiments ont pratiquement tous été détruits de 1939 à 1945, les Polonais ont décidé de rebâtir cette partie de la ville aux allures du début du 20ème siècle. On peut reconnaitre les attraits principaux des grandes villes de Pologne comme la place du marché, de nombreuses statues de bronze ainsi que les façades aux teintes vives et colorées.

DSC_0472

 

Place du marché dans la vieille ville

 

Le polonais

 

Même après trois semaines dans la capitale, je n’arrive qu’à dire 5 mots en polonais, dont 3 que je ne sais même pas comment écrire. J’ai généralement de la facilité avec les langues, comme je suis au BAA trilingue j’ai l’habitude d’être entourée de français, d’anglais et d’espagnol. Par contre, le polonais est une toute autre histoire. Comme cette langue n’a pas de racines latines, il est beaucoup plus difficile d’en déceler la structure. Je vais donc m’en tenir à perfectionner mon anglais pour bien me faire comprendre. De plus, beaucoup de jeunes parlent anglais, ce qui n’est pas très courant chez les gens ayant plus de 30 ans. Comme la Pologne était communiste il y a environ 20 ans, les gens apprenaient le russe dans les écoles et non l’anglais. Malgré plusieurs situations cocasses où l’on devient des mimes professionnels, on fini par se faire comprendre.

 

La nourriture

J’ai eu la chance de goûter à quelques plats typiquement polonais. Tout d’abord il y a les pierogis, soit des raviolis à différentes saveurs comme au fromage, à la viande, aux champignons et épinards, accompagnés de crème sure ou d’huile au bacon. Une chaîne de restaurants typiquement polonais qui s’appelle Zapiecek offre une grande variété pierogis qui peuvent être soit bouillis, frits ou cuits à la poêle. Cuit ou cru le chou fait parti de beaucoup de plats polonais. On le retrouve d’ailleurs dans le bigos qui est semblable à une choucroute à la polonaise. Nombreuses sont les boulangeries où l’on vend une multitude de pains frais qui sont servis en accompagnement pour la majorité des repas. Les soupes sont aussi prisées par les Polonais. Le bortsch en est une bien connue qui est à base de betteraves. À Varsovie on peut cependant retrouver des restaurants des cuisines du monde comme dans n’importe quelle grande ville européenne.

DSC_0454 

Voici les fameux pierogis au fromage avec sauce au bacon

 

Coût de la vie

Même si elle a joint l’Union Européenne en 2004, la Pologne a conservé sa monnaie nationale, soit le zloty. Un dollar canadien équivaut environ à 3 zlotys et pour un euro on obtient 4 zlotys. Même dans la grande capitale de ce pays, le niveau de vie est considérablement moins élevé qu’à Montréal. Dans des restaurants à la carte, on peut avoir de bons repas pour 20 à 30 zlotys. Généralement, les prix sont donc moins élevés qu’à Montréal. De plus,  le service et les taxes sont inclus, cependant un supplément peut être chargé pour un groupe de plus de 8 personnes.

 

Sortir à Varsovie

Varsovie est bien reconnu pour sa vie nocturne. On y compte de nombreux clubs avec de la musique variée. La plupart sont situés près de la vieille ville, ce qui accessible à pied du centre-ville. Sauf pour les soirs où il y a des évènements spéciaux, il n’y a pas d’entrée à payer et le vestiaire est gratuit. Les polonais sont reconnus pour être de grands fêtards et bien apprécier la vodka, ceci n’est pas un mythe. On peut retrouver cet alcool à très bas prix dans les supermarchés, même au bar les prix restent abordables. Avant de sortir dans les clubs, les Varsoviens ont l’habitude d’aller dans des bars à shots, petits bars pleins à craquer les vendredi et samedi soirs. On ne peut y rester plus de 15 minutes faute d’espace, alors les gens entrent, prennent quelques shots de vodka et passent au prochain. Il y en a environ une dizaine dans le quartier tout près d’où les clubs sont. Les prix varient entre 2 et 4 zlotys le shot, dépendamment de la popularité de la place.

Przekąski Zakąski 

Przekąski Zakąski, un des bars à shots des plus connus

1 commentaire

  1. marinou

    Pour se déplacer entre Allemagne et Pologne et Pologne entière :
    La compagnie POLSKIBUS est au top rapport qualité prix, confort, horaires et gentillesse au RDV.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes