Quelques astuces avant de commencer son échange à EWHA – Séoul

AVANT DE PARTIR Prévoyez, dans la mesure du possible d’arriver à Séoul quelques jours avant le début de vos cours. Cela vous permettra de vous familiariser avec votre nouvel environnement avant de démarrer les cours.  Vous pourrez ainsi rencontrer vos buddy (vos marraines et étudiantes coréennes de EWHA), faire la connaissance d’autres étudiants en échange, […]

AVANT DE PARTIR

Prévoyez, dans la mesure du possible d’arriver à Séoul quelques jours avant le début de vos cours. Cela vous permettra de vous familiariser avec votre nouvel environnement avant de démarrer les cours.  Vous pourrez ainsi rencontrer vos buddy (vos marraines et étudiantes coréennes de EWHA), faire la connaissance d’autres étudiants en échange, vous promenez dans Séoul et dans l’école.

Pour vos billets d’avion, prenez les si possible modifiables : surtout si vous prévoyez de voyager après l’échange. C’est préférable car une fois sur place des opportunités vont se présenter, vous allez vous faire de nouveaux amis et vos plans vont certainement changer. Aussi si vos billets sont non modifiables vous risquer de regretter de ne pouvoir partir avec les nouveaux amis que vous rencontrerez à Séoul.

Pour ma part au début j’avais prévu de partir début janvier à Seoul, de poser mes bagages, et de partir en roadtrip janvier et février, avant le début des cours. Il faut savoir que ce n’est pas possible. Avec le visa pour lequel vous appliquez, une fois rentré sur le territoire, vous ne pouvez pas en sortir, du moins jusqu’à une certaine date. Donc si vous souhaitez voyager avant, il est impératif de ne pas passer par la Corée du Sud.

Précisions sur les dortoirs : Dès le mois  d’octobre si je me souviens bien, vous allez commencer à remplir les formulaires de demande de dortoirs. Il vous faut plusieurs papiers notamment une attestation de non tuberculose. Cette attestation peut se faire dans les centres santé voyage de Montréal. Profitez-en pour vous faire vacciner si vous envisagez de voyager en Asie du Sud Est par exemple. Il faut prendre rendez-vous et ensuite c’est assez rapide. On vous vaccine et deux jours après, ils vont vous demander de revenir au centre pour la « lecture » de votre vaccin. Une fois que vous êtes certifiés négatif, demandez votre certificat au médecin afin de le joindre à votre dossier de demande de dortoirs.

Un conseil : Ne pas trop tarder pour remplir le formulaire en ligne sur Eureka pour les dortoirs. C’est sur la base du premier arrivé premier servi. Je connais quelques personnes qui se sont vu refuser leur dortoir. Le problème c’est que EWHA annonce l’affectation des chambres seulement +/- deux semaines avant le début des cours, ce qui vous laissera que très peu de marge pour vous retourner et trouver une chambre ou un appartement. Donc dès que vous avez la possibilité d’appliquer, faites-le le plus vite possible. De plus, après avoir appliqué, prenez le réflexe d’aller vérifier de temps en temps votre eureka en ligne pour voir s’il y a eu des changements dans votre dossier. Normalement, à chaque changement/évolution vous allez recevoir un mail de Goabroad qui vous demandera de vous connecter directement.

Il y a deux types de chambres : Chambre double ou simple. Sachez que même si vous souhaitez une chambre simple, vous n’êtes pas assurés de l’obtenir. Les chambres sont standards mais très bien. Une douche, un bureau, un lit, un  placard et un mini frigo. Pour ce qui est du ménage, c’est à vous de vous en occupez. Enfin les prises électriques en Corée du Sud sont les mêmes qu’en France. Donc pour les québécois qui partent en échange en Corée, il faudra vous procurez des adaptateurs.

PREMIERS JOURS À EWHA

Vous allez assister à une cérémonie d’accueil, qui est importante puisque l’école vous explique comment appliquer aux cours souhaités sur leur « HEC en ligne », mais aussi les dates importantes telles que celle de l’Alien Card (J’y reviendrai). Il y aura aussi une visite du campus, toute aussi importante que la réunion d’information puisque suivant les spécialisations que vous souhaitez faire en 3ème année, vous n’aurez peut-être pas tous vos cours à l’école de business d’EWHA. Il faut savoir qu’EWHA n’est pas uniquement une école de commerce. C’est une université qui englobe des dizaines et des dizaines de départements. Pour ma part, j’ai eu des cours à l’école de commerce, mais aussi à l’école d’études internationales. Donc la visite vous permettra de visualiser un peu les bâtiments de ce campus gigantesque. Donc pour résumer, réunion à ne pas manquer. Il y a aussi quelques soirées organisées par l’association des buddy pour les étudiants en échange qui vont vous permettre de créer des liens dès le début.

Pour revenir à cette fameuse Alien Card, c’est elle qui va vous permettre de rentrer et sortir du territoire librement. L’école vous offre la possibilité de « s’en occuper pour vous ». Je l’ai fait et je le déconseille. Ils vont prendre vos passeports et vous faire remplir un formulaire durant le mois de Mars, mais ensuite ce sera à vous d’aller 2 fois de suite au bureau administratif à l’autre bout de Séoul, pour au final récupérer votre Alien Car fin avril. Si vous vous en occupez vous-même, je pense que vous l’obtiendrez beaucoup plus rapidement ! Après l’obtention de cette fameuse carte, vous pourrez entrer et sortir du territoire comme bon vous semble.

ecc2ecc

 

VIE SUR LE CAMPUS

Le campus d’EWHA est magnifique mais gigantesque. Je pense que je n’ai pas tout vu en 4 mois d’échange là-bas ! Mais vous verrez, c’est assez simple de s’y retrouver au bout de quelque jours seulement. Tout est indiqué, et vos buddy sont là pour vous aider si vous avez besoin. Une des choses qui m’a le plus étonné sur le campus d’EWHA, c’est le nombre de touristes que l’on peut voir chaque jour devant le fameux « ECC building », emblème de l’école.

Vos dortoirs sont situés à seulement quelques minutes de tous les buildings, ce qui est très pratique, surtout pour les pannes de réveil 😉 Sur chaque étage des dortoirs il y a une « Kitchenette ». C’est-à-dire une micro-onde, un distributeur d’eau chaude et d’eau froide, et un lavabo pour faire la vaisselle. De plus au rez-de-chaussée des dortoirs  il y a aussi des lounges avec un peu plus d’équipements pour cuisiner. La meilleure cuisine et surtout la plus grande c’est c’elle située au basement 1 du building C, derrière le Nescafé. Il y a plusieurs plaques de cuisson, une microonde, un minifour. C’est à vous de vous acheter vos casseroles et ustensiles de cuisine.

Vous avez un rooftop au 7ème étage du building C  ou vous pourrez vous relaxés. Pour les fumeurs, faites attention. En Corée il y a beaucoup d’endroits où c’est interdit, particulièrement sur le campus d’EWHA. Faites attention aux panneaux si vous ne voulez pas vous pendre des « demerit point » car au bout d’un certain nombre de demerit point vous pouvez vous faire expulser des dortoirs. Tout ça  ils vous l’expliqueront dès votre arrivée. Dans l’ensemble ils ne sont pas trop strictes, beaucoup moins que sur d’autres campus de Séoul.

Vous avez un petit commerce dans le métro d’EWHA Womans Univesity, donc à 5 min à pieds de l’école où vous pourrez trouver tout ce dont vous avez besoin : Tupperware, vaisselles, produits ménagers, cahiers et stylos pour vos cours, etc …

Sinon sur le campus vous pouvez trouver des endroits pour manger, vous avez des dépanneurs un peu partout. Le bon plan c’est les Kimbap du bâtiment POSCO. Il se trouve sur la colline, à 5 minutes de marche des dortoirs. Les kimbaps c’est un grand truc des coréens : C’est un peu comme des sushis roll, du riz entourés d’algues. La boîte de 12 coûte entre 2 et 4 euros. Attention à demander NO SPICY.

Ça c’est un truc dont vous allez vite vous rendre compte. La nourriture en Corée est particulièrement épicée ! Vous allez donc très vite adopter le réflexe du « NO SPICY PLEASE » mais même quand les coréens vous assureront que ce n’est pas épicé, faites quand même attention. Toujours se fier à ce jargon : « RED IS DEAD »

EWHA se trouve dans un super quartier : le quartier de Sinchon. À part les centaines de boutiques de produits de beauté, vous pourrez y trouver beaucoup de cafés et restaurants sympas et pas cher. C’est un des quartiers étudiants de Séoul, souvent animé, surtout avec l’arrivée des beaux jours.

MÉTÉO

En parlant un peu de la météo, il faut savoir qu’à Seoul en février-mars il fait quand même froid. Je n’ai pas pris ma doudoune canadienne mais c’était juste. Certain jour il fera très froid donc pensez à prendre quelques bons pull. Mais la bonne nouvelle, c’est que le printemps arrive assez vite !

TRANSPORTS

Première chose à savoir sur les transports à Séoul : Il existe une carte de transport en commun, la T-Money Card, qui, une fois rechargée, vous permet de payer le métro, le bus, le taxi (eh oui c’est possible) et mêmes vos photocopies à EWHA. Pour vous en procurez une, il suffit de se rendre dans un dépanneur.  Deuxième chose à noter sur les transports en commun en Corée : personne ne fraude ! Tout le monde paye son billet. Même si les contrôleurs se font rares, une amende pour ne pas avoir payé son trajet peut vous couter assez cher (environ 50$).  De plus, à Séoul le prix d’un billet de métro dépend de la distance effectuée. Vous serez chargé d’un minimum de 2 500 won en passant une première fois votre carte. En sortant du métro, il faut passer sa carte à nouveau sur les bornes. C’est à ce moment qu’on peut vous charger un supplément (entre 200 et 500 won).

Quand on vient d’une petite ville comme Lyon ou nous avons seulement 4 lignes de métro, celui de Séoul peut paraître impressionnant. Mais en réalité, c’est un métro comme un autre ! La station EWHA  Womans University est située sur la ligne verte (ligne 2) ce qui est très pratique puisque cette ligne est immense et fait le tour de Séoul. Vous n’aurez pas besoin de faire beaucoup de changements pour vous rendre ou vous voulez dans la ville.

metro

Le bus fonctionne comme le métro à Séoul. Un numéro de bus qu’il serait bon de retenir est le 6002 qui est le bus qui part de Incheon (aéroport international de Séoul) et qui vous emmène directement à EWHA pour 10 000 won soit environ 10$.

Le train : Il  existe plusieurs types de train en Corée du Sud. Le KTX fait partie de leur grande fierté puisqu’il s’agit d’un train à grande vitesse. Pour les français, vous serez surpris de la ressemblance avec notre bon vieux TGV. Les billets pour les KTX sont les plus coûteux. Vous pouvez donc opter pour d’autres types de train comme le ITX-Saemaeulho ou encore Mugunghwaho qui sont moins chers mais parfois beaucoup plus lents.

Les tarifs pour les taxis sont moins chers qu’à Montréal. En général, pour des petites distances d’une dizaine, quinzaine de minutes, vous n’en aurez pas pour plus de 5$. En revanche, il faut se méfier des taxis à Itaweon, le quartier des soirées étudiantes de Séoul. À partir d’une certaine heure (tard dans la nuit), il est très difficile de trouver un taxi libre et en général lorsque vous en trouvez un, le chauffeur vous demande souvent des prix astronomiques. La course en journée coûte entre 8000 et 10 000 won (environ 8$) mais parfois ils peuvent vous demander jusqu’à 40 000 won pour le même trajet. Attention à bien vous entendre avec le chauffeur avant de monter dans son taxi.

Enfin si vous désirez louer des scooter comme par exemple sur l’île de Jeju (voir plus bas) il est très fortement conseillé de vous faire faire un permis international. Pour les français, c’est très simple. Il suffit de vous rendre dans votre préfecture et remplir le formulaire pour la demande de permis international. Comptez trois semaines pour la procédure.

 

COURS À EWHA

L’inscription se déroule exactement comme à HEC. À 9h du matin le site ouvre, et c’est basé sur le principe du « premier arrivé, premier servi ». Je vous conseille grandement de préparer à l’avance les cours que vous souhaitez suivre, avec leur numéro de référence. Préparez-vous un « schedule » avec une dizaine de cours si vous pouvez. Le jour même vous n’aurez surement pas le temps d’y réfléchir. Seulement quelques places sont mises à disposition pour les étudiants étrangers dans chaque cours.  De plus, vérifiez bien que les cours proposés sur le site sont bien offerts sur votre semestre. Si jamais vous n’avez pas réussi à avoir 5 cours, ne vous inquiétez pas, il y a toujours moyen de s’arranger avec l’école, et vous ne serez surement pas le seul dans cette situation. Parfois un professeur peut exceptionnellement accepter une personne supplémentaire.

Suivant les cours que vous allez suivre vous tomberez sur des professeurs plus ou moins informés du programme d’échange. Une chose à bien retenir c’est les présences. Au bout de 3 absences dans un cours, vous perdez des points sur votre note finale. Si vous dépassez les 3 ou 4 absences, vous pouvez être aussi « virés » du cours et obtenir un E. Donc en résumé, gérez bien vos absences. Cependant, si vous les prévenez à l’avance, vous pourrez peut être vous arrangez avec vos professeurs. Encore une fois, cela dépends des cours que vous suivez et des professeurs que vous avez.

Concernant les examens, ça se déroule aussi comme à HEC. Basé sur un système le lettre, vous allés être notés par rapport à une grille fixe normalement. Vous allez avoir des intras aux alentours de fin avril début mai et des finaux la deuxième semaine de Juin. De plus, comme à HEC, les professeurs vont vous demander beaucoup de travaux de groupe. C’est plutôt intéressant de travailler avec des coréens, pour ma part c’était la première fois. Vous vous rendrez compte très vite qu’elles sont plutôt assidues dans leur travail, souvent pas très entreprenantes, quoi que ça dépend du cours dans lequel vous vous trouvez. Essayez d’être présents à toutes vos réunions de groupe car à la fin de chaque cours il y a souvent une évaluation des paires. Si vous n’avez assisté à aucune des réunions ou si vous n’avez fourni que le minimum, les professeurs sont très vite mis au courant et peuvent par exemple vous demander de réaliser le travail seul.

VIE ASSOCIATIVE

Si vous avez l’habitude d’être impliqués dans la vie étudiante d’HEC, sachez qu’à EWHA  il y a aussi moyen de faire partie d’associations. Personnellement, je fais pais partie d’un comité à HEC, mais je n’ai pas choisi de m’impliquer dans la vie étudiante d’EWHA car je préférais privilégier les voyages ou autres activités en dehors de l’école. Si vous avez l’habitude de pratiquer un sport à Montréal, sachez aussi qu’il est possible de s’inscrire à tout type d’activités tel que les arts martiaux sur le campus d’EWHA. Les cours sont donnés sur le campus et cela vous permettra de rencontrer des coréens et coréennes dans un autre cadre que celui des études.

 

REPRÉSENTATION DE L’ÉCOLE

Il faut garder en mémoire que vous êtes des étudiants en échange et par « échange » on entend qu’il doit y avoir un certain retour bénéfique pour l’école. Comme on vous l’a expliqué lors de vos réunions d’information, en participant au programme d’échange, vous devenez des ambassadeurs d’HEC Montréal. Il est donc important de faire rayonner l’école dès que vous en avez l’occasion.

J’ai aussi eu la chance de me rendre à l’International Volunteer Workshop avec un groupe d’étudiants d’HEC Montréal. C’était une conférence qui a eu lieu au Parlement et qui portait sur la réinsertion des réfugiés nord-coréens. Il faut savoir que la séparation des deux Corées reste un sujet sensible à aborder avec les coréens que vous rencontrerez. Cette conférence m’a ouvert les yeux sur le monde qui m’entourait. Nous avons assisté à des témoignages de réfugiés nord-coréens plus que bouleversants. J’étais fière de pouvoir dire qu’HEC Montréal avait répondu présent à ce genre d’évènements.

De plus, nous avons contacté un ancien étudiant d’HEC Montréal, Simon Bureau, aujourd’hui consultant en management à Séoul et auteur de deux livres .C’était très enrichissant de pouvoir échanger avec lui. Nous avions besoin de renseignements au sujet d’un travail de groupe. Il a grandement apprécié le fait de pouvoir rencontré des étudiants d’HEC Montréal. Si vous avez besoin d’aide pour vos cours, vous pouvez toujours regarder dans la base de données d’HEC Montréal qui sont les personnes qui ont un lien avec Séoul.

J’ai aussi eu la chance d’avoir un entretien avec le président de la chambre de commerce de France en Corée du Sud qui nous a expliqué les enjeux des relations commerciales entre les deux pays de nos jours. De mon côté, j’ai pu parler de l’école, des partenariats qu’elle avait, toujours dans le but de la faire connaître.

Enfin, si votre emploi du temps vous le permet, vous pouvez représenter l’école lors du salon international organisé par EWHA ou toutes les écoles partenaires d’EWHA tiennent leur stand afin de promouvoir leurs programmes d’échange. Durant ce salon, beaucoup de coréenne sont venues me poser des questions sur la vie à Montréal, les cours proposés à l’école, les activités offertes pour les étudiants en échange. C’est à vous de leur donner envie de choisir HEC Montréal comme destination de leur échange. Lors du cocktail organisé par le comité HECchange, j’ai eu le plaisir de retrouver une étudiante d’EWHA qui m’a tout de suite reconnue puisque nous étions ensemble dans un de mes cours.  Cela fait toujours plaisir de voir que l’on a réussi à leur donner envie de venir étudier à HEC le temps d’un semestre.

fair

PARTICIPATION AUX ÉVÈNEMENTS ORGANISÉS PAR LES BUDDY

Le groupe de Buddy organise de nombreux évènements tel que des soirées en boîte, des visites culturelles de la ville, une journée « Farm Experience » mais aussi et surtout des déjeuners échange qui ont lieu une fois par semaine. Rien est obligatoire bien évidemment, tout est sur la base du volontariat. Votre buddy vous tiendra au courant de tout ce qui est programmé pour les semaines à venir, et vous recevrez de temps à autres des mails vous informant des activités proposées. Elles sont toutes très enthousiastes à l’idée de pouvoir faire votre connaissance, de vous aider dans votre installation ou même de vous faire découvrir la vie étudiante à Séoul.

 

QUARTIERS SYMPAS DE SEOUL

Hongdae : Un des meilleurs quartiers étudiants de la ville. Outre les cafés, restaurants et magasins, vous allez très vite vous apercevoir que ce quartier est toujours animés par des groupes de jeunes coréens qui chantent ou dansent la key pop. Libre à vous de déambuler dans les rues commerçantes, vous prendre un buble tea chez Goncha et faire les boutiques. La nuit tombées vous avez certains bars ou boites très sympas mais aussi les fameux karaokés dont les coréens raffolent tant. Le playground est  le point de rencontre de la jeunesse coréenne mais aussi internationale à partir de 22-23h, sympas pour faire de nouvelles rencontres.

Sinchon : Le quartier d’EWHA mais aussi de Sogang. Comme mentionné plus haut, Sinchon est aussi un quartier étudiant, très animé par ses nombreuses boutiques, bars et restaurants. Il y a notamment un petit supermarché, Grand Mart, qui vous sera très utile lorsque vous en aurez marre de vous approvisionner au dépanneur du coin. Il y a aussi un plus grand supermarché, E‑Mart, qui ressemble à un supermarché occidental, situé à la station de métro Hapjeong.

Itaewon: Le quartier des soirées. Fêtard ou pas, vous êtes obligés de passer au moins une soirée à Itaewon, bondé de monde à partir de 22h. Dans ce quartier, on découvre un autre visage de la Corée du Sud, beaucoup plus extravagant. Beaucoup de vos soirées étudiantes y seront organisées dans un des nombreux clubs du quartier, notamment les soirées ISN (International Student Network) à ne pas manquer.

Gangnam : Gangnam est le quartier « huppé » de Séoul avec ses boutiques de luxe, ses grandes avenues et ses gratte-ciel hypnotisant. Là-bas vous pouvez visiter le showroom Samsung D’light ou la marque coréenne vous fait gouter à la vie de demain.

MyeongDong : Le quartier du shopping par excellence. Toutes les marques y sont. Une des particularités de ce quartier ce sont ces innombrables stand de nourritures typique de la Corée du Sud comme le fameux poulpe séché ou encore les fraises enrobées d’une pâte de riz.

Insadong : Le quartier artistique de Séoul. Situé juste à côté du palais Gyeonbokgung, Insadong reflète parfaitement la ville de Séoul puisque on peut y voir à la fois des constructions récentes mais aussi des maisons coréennes traditionnelles (Hanok Village). Promenez-vous dans les ruelles, et prenez le temps de déguster une tasse de thé dans un des nombreux salons de thé traditionnels du quartier.

gagnammyeongdongstand-myeongdongsalon-de-thepalais

ACTIVITÉS ET VOYAGE EN COREE DU SUD

Si vous avez la chance de pouvoir voyager en dehors de Séoul, saisissez l’opportunité car la Corée du Sud ne se résume pas aux boutiques de produits cosmétiques et  aux nouvelles technologies. Prenez le temps de rencontrer des coréens que ce soit pendant vos cours ou lors de voyage. Les gens sont en général très accueillants. Il y en a même parfois qui souhaitent prendre des photos avec vous. De plus, il faut savoir que la Corée du Sud est un pays très ‘safe’. C’est un pays très strict sur l’application des lois mais en contrepartie, vous pouvez rentrer de soirée seul à 3 heures du matin et personne ne viendra vous déranger. Mais attention à ne pas prendre de risques inutiles non plus. Pour ma part j’ai visité Jeonju, Busan, l’île de Jeju, fait la randonnée de Bukhansan. J’ai aussi eu la chance de partir aux Philippines, au Vietnam et à Bali.

Bukhansan est la randonnée à faire quand on habite à Séoul. Je ne suis pas une passionnée de hiking mais je dirai que celle-ci vaut largement le détour ! Et quel détour ! Il existe plusieurs chemins pour arriver au sommet, chacun avec son lot de difficulté. Mais arrivée en haut vous aurez une vue à couper le souffle. Prévoir de bonnes chaussures, une grande bouteille d’eau et surtout une bonne dose de motivation !

Jeonju est une ville traditionnelle de Corée du Sud,  qui fut restaurée il y a une dizaine d’année, et qui fait aujourd’hui venir des milliers de touristes tous les mois. Vous y découvrirez des maisons traditionnelles de Corée du Sud. Nous sommes partis entre amis le temps d’un week‑end. Nous avons pris le bus de Séoul très tôt le matin et sommes arrivés là-bas aux alentours de midi. Nous avions loué un air bnb tous ensemble. C’était une maison traditionnelle. Les hôtes étaient très accueillants comme souvent en Corée. Je vous le recommande vivement si vous avez envie de prendre un peu l’air !

Busan est la deuxième plus grande ville de Corée du Sud. Elle se situe au sud-est du pays, au bord de la mer du Japon. Là-bas se trouve le plus grand marché au poisson du pays, expérience à ne manquer sous aucun prétexte ! Il y a aussi un temple bouddhiste en bord de mer magnifique ou vous pourrez vous essayer à la méditation tout en écoutant le bruit des vagues frapper la falaise.

L’île de Jeju se situe au Sud de la Corée, entre la Chine est le Japon. On dit souvent qu’à Jeju se trouve la Corée traditionnelle. Il y a beaucoup de choses à faire sur cette île notamment une très belle randonnée (Hallasan National Park), de jolies plages de sable blanc, des balades à cheval dans l’un des ranch de l’île ou encore Udo, une minuscule île située à 20 min en ferry de Jeju, ou vous pourrez louer des scooters ou vélo et respirez l’air marin.

 jeonjubusanbuhkandantemple-busanjeju-2jeju-3philippinesviet-1viet-2viet-4bali-3bali-1

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes