Petits voyages et d’autres plus grands

Si tout se passe comme prévu donc, j’aurai pu visiter 5 pays (Argentine, Uruguay, Chili, Brésil et Bolivie) et 9 provinces argentines (Ciudad Autónoma de Buenos Aires, Buenos Aires, Rio Negro, Santa Cruz, Tierra del Fuego, Mendoza, Córdoba, Misiones et Salta). Ce n’est pas grand-chose si on regarde l’immensité de l’Amérique Latine, mais vous me direz, c’est déjà ça ! Une dernière fois, je réitère : le temps passe vite, alors planifiez-le bien pour en profiter au maximum !

Oui je sais, ça fait longtemps ! Depuis le dernier article, j’ai commencé l’université, j’ai obtenu mon visa, on m’a volé de la pizza, bref; il s’en passe des choses de l’autre côté de l’Amérique.

Dans cet article, je vous parlerai des voyages que j’ai faits et de ceux que je compte réaliser avant la fin de mon séjour. J’espère que ça vous aidera à planifier votre échange en Argentine, car croyez-moi, le temps passe VITE.

Bon, premièrement, je vous recommande d’arriver en janvier, tipo le 15 du mois. Plusieurs avantages : vous arriverez avant la vague d’étudiants étrangers de février-mars, ce qui vous permettra d’avoir davantage de choix quant à l’élection de votre future habitacíon, mais aussi car cela vous permettra de partir loin du 45° ressenti de la capitale. Direction les grands espaces, o sea, la Patagonie.

Avec deux compatriotes rencontrées durant mes premiers jours à Buenos Aires, nous avons pris un bus pour San Carlos de Bariloche (d’où je vous ai écrit la première fois !). Petite ville, ou village, aux allures « Alpes suisses », profitez-en pour vous en mettre plein la vue en faisant du senderismo dans le parc national Nahuel Huapi.

Ensuite, aventure interminable en bus (2 jours) sur la fameuse Ruta 40 et sa parcelle de 7 heures sans la moindre présence de civilisation, pour atteindre El Chaltén. Minuscule aldea de 1000 habitants permanents, encerclée d’un décor surréaliste montagneux, vous y entendrez des histoires sordides sur des voyageurs un peu trop téméraires qui ont voulu affronter le Fitz Roy. Possibilité de faire du ice trek sur le Viedma, un des plus grands glaciers du parc national Los Glaciares.

Un autre bus de 3 heures, jusqu’à El Calafate, point de départ pour aller contempler le glacier Perito Moreno, soit le plus célèbre d’Argentine. Avec raison ! UN MUST.

Et finalement, dernier stop à Ushuaïa (à prononcer avec le bout de la langue, un genre d’Oussouaya), la fin du monde, la Terre de Feu, des pingouins et des fêtes dignes de ce lieu mythique.

En tout, nous avons passé deux semaines en Patagonie, ce qui me semble un minimum. Retour à BA, un peu de repos, puis rencontre avec quelques étudiants en échange à la di Tella qui suivront le cours d’espagnol du mois de février (NB : selon la majorité des élèves que j’ai rencontré, ce cours est une perte de temps et d’argent).

Puis c’est reparti, à la mi-février, pour une semaine en Uruguay. À voir : la ville historique de Colonia del Sacramento, Montevideo, la capitale, Punta del Diablo, pour les superbes plages, et peut-être Punta del Este, un jour de pluie, pour y faire des musées.

Entre temps, l’école recommence, la routine reprend difficilement place. Mais on survit.

À la fin du mois de mars, jusqu’à la fin de la Semana Santa (fin de la première semaine d’avril), soit une dizaine de jour, nous sommes allés au Chili, pour le Lolapelooza, un grand festival de musique, avec comme invités cette année, entre autres, MGMT et Foster The People. Par la suite, un stop à Viña del Mar, cité balnéaire plus qu’ennuyante, et Valparaíso, ville portuaire que je recommande définitivement. Puis, retour en Argentine, à Mendoza. Très important : réservez à l’avance votre hébergement, car durant ce congé, la ville de Mendoza est très populaire.  Là-bas, je vous recommande de passer le moins de temps possible dans la ville, qui n’a rien d’intéressant, sinon des prix plus faibles qu’à Buenos Aires, mais seulement d’y faire vos réservations pour des activités diverses : rafting, rappel, cabalgatas, vélo dans les bodegas, etc. Activité typique, je recommande la ville de Luján de Cuyo pour aller faire vos dégustations des fameux vins mendosinos.

Si vous avez la même chance que moi, vous aurez tous vos examens intra durant la 2ème semaine de mai, ce qui vous laisse la suivante pour faire un voyage à Córdoba.

Fin mai, vous aurez un congé national, soit le 25 de mayo, ce qui pourrait vous laisser une fin de semaine de 3 jours, comme c’est mon cas, pour aller voir les Cataratas de Iguazu, côté argentin (Puerto Iguazu) et brésilien (Foz do Iguaçu).

Et finalement, je vous recommande de vous garder un mois de voyage suite à votre échange. Vous aurez sûrement épuisé vos ressources financières, et c’est tant mieux, car il vous restera le moins cher à faire : la Bolivie. Avec mon copain, nous partirons de Buenos Aires jusqu’à Salta, dans le Nord de l’Argentine, pour pouvoir passer la frontière et ensuite, ¡Holà Salar de Uyuni et ses paysages lunaires !

Si tout se passe comme prévu donc, j’aurai pu visiter 5 pays (Argentine, Uruguay, Chili, Brésil et Bolivie) et 9 provinces argentines (Ciudad Autónoma de Buenos Aires, Buenos Aires, Rio Negro, Santa Cruz, Tierra del Fuego, Mendoza, Córdoba, Misiones et Salta). Ce n’est pas grand-chose si on regarde l’immensité de l’Amérique Latine, mais vous me direz, c’est déjà ça ! Une dernière fois, je réitère : le temps passe vite, alors planifiez-le bien pour en profiter au maximum !

1 commentaire

  1. Fré

    Cooool ton texte Elé!! Tu vas en avoir vu du pays! Plus que moi qui est mariée avec un Argentin! 😉 Chanceuse. Profites-en bien, et n’oublies pas d’étudier!
    Besos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes