Mon arrivée à Mannheim

Après toutes les préparations pour cette grande aventure, le 25 Août, j’étais prête pour le grand départ vers l’Allemagne. Cette étape était pour moi, excitant et palpitant, je n’était pas stressée, mais plutôt surexcitée de découvrir un nouveau milieu. eEn arrivant à Mannheim, je me suis directement rendue à ma résidence (B7) et là, plus […]

Après toutes les préparations pour cette grande aventure, le 25 Août, j’étais prête pour le grand départ vers l’Allemagne. Cette étape était pour moi, excitant et palpitant, je n’était pas stressée, mais plutôt surexcitée de découvrir un nouveau milieu.
eEn arrivant à Mannheim, je me suis directement rendue à ma résidence (B7) et là, plus d’un défi m’attendait. Premièrement, le concierge qui était en charge de nous remettre les clé et nous faire visiter parlait seulement Allemand, ce qui était pour moi amusant, puisque nous devions tentés de se comprendre malgré cette barrière. Cela m’amena la satisfaction à laquelle je m’attendais, soit d’avoir une barrière de plus étant donnée la langue. Par la suite, j’ai du m’adapter à vivre dans une résidence en compagnie de 3 garçons, et dans un milieu plutôt restreint et qui selon moi, manquait du côté de la propreté. Mais c’était un beau défi personnel que d’apprendre à vivre dans un milieu moins confortable, ce qui va probablement me faire réaliser la chance que j’ai, me suis-je dit. Après avoir pris connaissance des lieux, j’ai été faire les premières commission pour acheter tout ce dont j’avais besoin : literie, épicerie, pharmacie… Cela c’est bien déroulé, les gens parlaient anglais en général. Pour ce qui est de l’épicerie, j’achète plus des produits frais, donc pas de difficultés à ce niveau, mais mes amis qui eux, sont plus du types mets déjà préparés ou sauces en poudres ont eu plus de misère à trouver et à comprendre la procédure pour faire cuire le tout, mais tout de même ils se sont bien débrouillé (une chance qu’internet existe). Par la suite, j’ai participé à une visite de l’université, suivie d’une rencontre avec les gens qui s’occupaient des étudiants étrangers et j’ai pu collecter beaucoup d’information qui m’ont aidés pour les démarches à suivre pour s’inscrire aux cours, ainsi que la procédure des classes etc…
Mon arrivée à Mannheim a donc été plutôt bien, je dirais que je n’ai pas vécue de choque culturel.Univertitat Mannheim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes