La vida madrileña

Madrid est une capitale où on peut trouver de tout si l'on prend la peine de vagabonder un peu. On peut aussi lire des guides...C'est pour ca que cet article ne s'étend pas sur ce qui peut se trouver sur internet facilement. Mais il y a des infos qui pourraient vous faciliter la vie. Du logement en passant par l'abonnement du transport en commun aux sorties. Et avec un peu de recherche et de promenade, vous serez plus madrilenin qu'un madrilenin !

Madrid est une ville incroyable, on peut y habiter des mois et des mois sans trouver le temps de visiter beaucoup ! Mais même si la vie nocturne est pleine de rebondissements, il y a de très belles découvertes diurnes à faire. Le Prado me vient tout de suite à l’esprit mais il existe aussi d’autres musées comme celui de la Reina Sofia ou bien le Musée Thyssen. De fait, ce sont les trois musées les plus importants.

Vous pouvez aussi tranquillement profiter du temps ensoleillé pour faire un tour au parc Casa de campo, et y accéder par les airs grâce au téléphérique, ou bien au parc du Retiro pour y pique-niquer comme les espagnols le dimanche. D’autre part, du pont de Toledo, vous pouvez contempler la vue avec une de ses bières à 2€ que des vendeurs ambulants proposent dans tout Madriz. Puis, si vous trouvez le temps, passer au parc d’attraction Warner Bros se trouvant à la périphérie de la ville.

Mais tout d’abord, en tant qu’étudiants en échange, vous avez certaines choses à faire. Et en priorité le logement. Pour nous, le plus facile est de passer par internet : idealista.com, Aluni.net et studentaccomodation.com (les deux dernièrs sont des agences de logements étudiants). Ensuite, il faut aller le plus tôt possible faire l’abonnement de transport public car le processus est long : se diriger dans n’importe quel bureau de tabac où l’on vous transmettra une feuille d’information à remplir. Après au minimum deux semaines de délai, vous pourrez récupérez votre carte d’abonnement à ce même bureau.

Voici quelques idée pour vous occuper une fin d’après-midi : aller goûter les churros con chocolate a la Chocolatería San Gines, réputée comme étant la meilleure Chocolatería puis se diriger Calle de Montera ou plus communément appelé rue des Putes et vous asseoir à la terrasse du  bar Cien Montaditos – la jarra de bière est à 2€  avec tapas- pour regarder le manège des hommes accostant les putes. Toujours dans ces rues proches de Sol, il y a la Rue des Preciados qui est l’équivalent de la Rue Sainte-Catherine montréalaise. On y trouve des des boutiques type Zara, H&M et le Cortes Ingles, soit le Centre Eaton.

En ce qui concerne les sorties, il y en a deux types : les bar et les discotecas. Les quartiers majeurs pour ces soirées sont Chueca (zone gay), Tribunal avec sa célebrissime Plaza Dos de Mayo et la Latina et sa fameuse Calle Cava Baja. Mais, le meilleur conseil que l’on puisse donner est d’aller se promener et d’essayer au petit bonheur la chance les bars. Les clubs se trouvent dans les mêmes zones en général. Les plus connus sont le Kapital (sur 7 étages, 20€ l’entrée sauf le jeudi soir avec flyers), le Pacha, le Gabana (30€ l’entrée et tenue habillée obligatoire) et le Joy. Heureusement pour nous, il existe des sites webs comme discotecasgratis.com oú l’on peut s’inscrire sur des listes pour entrer gratuitement avant une certaine heure. Sinon, ces entrées gratuites fonctionnent par le bouche à oreille. Un dernier conseil sur les clubs : évitez les latinos car les soirées finissent parfois en bagarre.

En général, proches des grandes discotecas, on trouvera facilement le take-away  Pizza 24h pour se régaler avec une part de pizza à 2€ aux aurores. Ou bien vous vous sentirez d’attaque pour un burrito, un kebab version mexicaine à 3.50€ C/de la Cruz. Bourratif et délicieux!

Enfin, je voudrais souligner le fait qu’il y a un club, Fontana del Oro, proche de Sol, où il y a régulièrement des vols. Je le sais par expérience personnelle car deux fois mes amis se sont faits voler  – sans vouloir discriminer, les vides-poches sont les seuls noirs de ce club. Dites vous que ce n’est pas pour rien si leur clientèle n’est qu’étrangère…

Pour conclure cet article, j’ai listé mes restaurants favoris :

Italien : Grazie Mille** – le mercredi est la soirée érasmus à partir de 11h, fréquentée par des italiens et des allemands majoritairement. Des glaces, des pizzas et des pâtes qui n’ont pas que le nom d’italien.

Végétarien : Le Maoz* – international.

Egypto-libanais : La Cava del Faraon*** – avec shisha et danse du ventre.

Pour les nostalgiques de la France : Le Cheese Bar*** avec des fromages français, italiens, allemands et espagnols – réserver.

Espagnol : Bar Tomate*** – réserver.

Avec une mention spéciale pour le tabloa Casa Patas  (32€ min) qui mérite amplement la dépense pour la qualité du spectacle de Flamenco.

Pour un repas avec une boisson :

* < 5€

** < 15€

*** < 20€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes