Inde, troisième partie

Tu en es à ton sixième jour en Inde et, jusqu’à présent, tout s’est bien déroulé. Tu n’as pas été malade, tu ne te sens pas fatigué et tu es très satisfait du service que tu reçois de l’agence de voyages. À chaque fois que tu changes de ville, il y a un représentant de […]

Tu en es à ton sixième jour en Inde et, jusqu’à présent, tout s’est bien déroulé. Tu n’as pas été malade, tu ne te sens pas fatigué et tu es très satisfait du service que tu reçois de l’agence de voyages. À chaque fois que tu changes de ville, il y a un représentant de l’agence qui vous attend pour avoir du « feedback » et vous expliquer la suite des événements. Ton chauffeur, Rocus, est aussi très ponctuel, prudent et gentil. Il parle bien anglais. Bref, tu recommandes fortement la compagnie Indian Routes.

Voici la suite de ton aventure…

Dhechu

Tu arrives au campement vers 18 h. Il s’agit d’un grand rassemblement de tentes blanches perdues au milieu du désert du Rajasthan. Les tentes sont quand même très confortables. À peine arrivé, tu pars faire une balade à dos de chameau. Tu es impressionné par la taille de l’animal : tu les croyais plus petits. C’est plus haut qu’un éléphant! Ce n’est pas très confortable et ça bouge beaucoup. Tu tombes presque lorsque l’animal passe de la position couchée à la position debout. C’est quand même toute une expérience! Après environ 45 minutes, tu es de retour au campement.

Après environ une heure, vous sortez de votre tente pour assister à un petit spectacle de musique et de danses traditionnelles. Vous êtes les deux seuls clients du campement. On a préparé deux sofas pour vous, avec feu de camp, bougies et l’on vous sert de succulentes grignotines. Vincent et toi êtes encore une fois traités comme des rois.

Le lendemain matin, vous partez pour un safari en jeep d’une durée d’environ deux heures. Il fait très froid dans le désert le matin. Tu te dis que c’est une bonne préparation pour la température qui t’attend au Québec. Vous faites quelques arrêts pour voir comment les gens vivent dans le désert. Certaines familles fabriquent des tissus, d’autres font de la poterie, d’autres sont forgerons. À votre dernier arrêt, on vous explique comment se consomme l’Opium au Rajasthan. Lorsque tu demandes si c’est légal, on te dit que non. Eh bien… Après le safari en jeep, vous vous mettez en route vers Jodhpur.

Jodhpur

Te voici maintenant à Jodhpur, la ville bleue. Effectivement, beaucoup de maisons sont peinturées en bleue. On t’explique que la couleur bleue représente la première caste dans la religion hindoue, les brahmens, ou hommes de la foi. La deuxième classe est celle des guerriers, les rajputs. La troisième est celle des marchands et la dernière, qui existe pour servir les trois premières, est celle des intouchables.

Tu visites tout d’abord le crématorium royal. Il est fait du même marbre que le Taj Mahal d’Agra. Il sert évidemment à la crémation de la famille royale de Jodhpur, la deuxième plus grande ville du Rajasthan. Encore une fois, l’architecture, à la fois hindoue et mughal, est tout à fait sublime. Les sculptures qui ornent les temples sont très jolies et t’en mettent plein les yeux.

Vous faites ensuite un peu de route pour vous rendre à la forteresse de Mehrangarh. Elle est haut perchée sur une montagne et elle-même haute d’une quinzaine d’étages. Elle te donne aussi l’occasion d’admirer la ville de Jodhpur d’en haut. À ce moment-ci, tu dois avouer que tu es un peu blasé de visiter forteresse après forteresse. C’est toujours un peu la même chose. Néanmoins, chaque forteresse est différente et mérite bien quelques photos, qui sont toutes disponibles sur ton Flickr.

Après cette visite, vous prenez le dîner et puis vous vous dirigez vers le village de Jojawar, où vous passerez la nuit avant de repartir le lendemain matin vers Udaïpur, la ville la plus romantique du Rajasthan, selon les guides touristiques.

Ranakpur

En route vers Udaïpur, vous faites un arrêt au temple de Ranakpur. Il s’agit en fait de quatre temples : trois de la religion jaïne et un temple hindou. Le temple principal est tout simplement magnifique. Tu ne peux pas photographier les statues du prophète jaïn, mais tu arrives à prendre de superbes photos de l’architecture intérieure et extérieure du temple. Il est tout fait en marbre et compte 1444 colonnes toutes différentes les unes des autres (il y a 1444 livres sacrés dans à religion jaïn), 24 dômes (pour les 24 prophètes) et 84 chapelles (un être devient humain lors de sa 84 millionième réincarnation – avant il était un animal, ce qui explique pourquoi les jaïns prennent autant de précautions pour ne pas tuer d’animaux ou d’insectes).

Un autre fait mérite d’être mentionné. Sur les murs extérieurs des temples jaïns, il est possible d’observer la présence importante de sculptures représentants des scènes du Kama Sutra. Ton guide t’explique que cela servait pour l’éducation sexuelle des gens. Tu trouves cela un peu sordide, mais, à bien y penser, ce n’est pas fou!

Udaïpur

Une fois arrivé à Udaïpur, vous vous rendez directement voir l’école d’art. Udaïpur est bien connue pour ses peintures miniatures, mais cela ne t’intéresse pas beaucoup, à vrai dire. À l’intérieur de l’école, il y a aussi un tailleur. Tu regardes un peu son travail et tu trouves qu’il fait de beaux complets. Tu t’informes donc du prix, qui te satisfait aussi. Tu choisis donc de te faire faire un complet sur mesure 100 % cachemire. Tu te fais aussi faire faire deux chemises sur mesure en coton brossé. Ce sont des tissus de très bonne qualité et tu sais qu’un tel complet sur mesure te couterait certainement près de 1700 $ au Québec. Tu reviendras demain pour un « fitting ». Ça, c’est du travail rapide. Après le tailleur, tu visites rapidement des jardins royaux où deux piscines avaient autrefois pour but d’accueillir la famille royale qui s’y baignait pour le plaisir.

Le lendemain matin, vous commencez par visiter un temple hindou dédié au dieu Vishnu, dieu protecteur. Puisque tu as déjà décrit auparavant les temples hindous et jaïns, tu épargnes cela à tes lecteurs. Tu commences à mieux connaître la religion hindoue maintenant. Ce qui t’impressionne, c’est qu’elle est très ouverte. Chaque hindou est libre d’adorer la divinité qui lui plait le plus. Que ce soit Brahma, Vishnu, Shiva, Krishna, Kali, Ganesh, Anuman, etc., ou même Yahvé, Allah, le Dieu chrétien, Buddha ou n’importe quelle autre divinité. Ils sont libres. Ils peuvent visiter temples, mosquées, églises, synagogues, etc. Aucune importance n’est accordée au rythme des prières ou au lieu des prières. Tu trouves cela très intéressant.

Tu fais ensuite un tour de bateau sur le très beau lac Pichola, un lac artificiel sur lequel deux palais ont été construits par de défunts Marahanas – les Marahanas sont supérieurs en pouvoirs aux maharajas. Les palais servaient principalement à l’amusement de la famille royale durant la saison d’été. Après le tour de bateau, tu explores pendant quelque temps le palais de la ville qui est situé en bord du lac. Pour tout dire, tu n’apprends pas grand-chose. On t’a déjà expliqué que toutes les portes sont petites par mesure de sécurité : un soldat ennemi voulant passer la porte devrait baisser la tête et se la ferait trancher par le garde. On t’a aussi déjà expliqué que les pics qui ornent le haut des portes extérieures servaient à repousser les éléphants ennemis. Bref, les explications de ton guide sont un peu une répétition de ce que tu as déjà entendu lors de tes autres visites.

Après le palais, tu te rends chez le tailleur pour essayer tes vêtements. Tu es globalement satisfait du résultat, mais tu demandes quelques changements et le tailleur acquiesce sans hésitation. Il prend en notes tes commentaires et t’assures qu’il te fera parvenir un produit entièrement satisfaisant. Heureusement, il accepte de t’envoyer tes vêtements par colis à l’hôtel où tu resteras deux nuits à la fin de ton séjour en Inde, à Delhi. Tu as hâte de voir le résultat final!

La route et encore la route

Au moment d’écrire la fin de ce billet, tu es en route vers Roopangarh, où tu passeras la nuit avant de reprendre la route à 6 h vers Agra. Tu dois avouer qu’une moyenne de 5 heures de route par jour commence à te fatiguer. Tu avais bien prévu que ton voyage impliquerait beaucoup de voyagement, mais tu avais sous-estimé le tout. Par chance, tu as une voiture privée et ton chauffeur, Rocus, est très aimable. Tu es aussi extrêmement content d’avoir ton iPad avec toi pour pouvoir écouter des films, lire des livres et écrire quelques billets pour ton blogue. Bref, demain tu pars pour Agra, où tu pourras enfin voir le Taj Mahal. Cela fera l’objet de ton prochain billet!

Sur ce, chers lecteurs, bonne journée.

Jasmyn Beauséjour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes