Découverte de l’Amérique du Sud – Étape 1: Sao Paulo et Guaruja

Yo tout le monde! Le moment est venu pour moi de partager  l’expérience inoubliable que je vis depuis près de deux mois sur le continent sud-américain! Par où commencer? C’est pas facile de trouver un début à une telle histoire… Quand est-ce que ca a commencé? À Montréal quand j’ai choisi les destinations qui m’attiraient? Le […]

Yo tout le monde!

Le moment est venu pour moi de partager  l’expérience inoubliable que je vis depuis près de deux mois sur le continent sud-américain! Par où commencer? C’est pas facile de trouver un début à une telle histoire… Quand est-ce que ca a commencé? À Montréal quand j’ai choisi les destinations qui m’attiraient? Le jour du verdict? Le jour du départ? Bon, on va y aller petit à petit…

L’an passé en période d’exam on reçoit les résultats pour les destinations de l’échange… Pour moi, ca sera l’Uruguay, Montevideo, Universidad Catolica de Uruguay. Pour resituer certains, l’Uruguay est un mini pays sur la cote Atlantique de l’Am-sud,  coincé entre deux géants, le Brésil et l’Argentine. A l’époque, je n’en savais pas plus… J’avais juste choisi Montevideo parce que le nom sonnait bien !

Date du début des cours fixées le 3 Mars, fin des exams a Montréal le 20 Décembre, je vous laisse faire le calcul… alors?? Oui, c’est bien ca ! Quasiment 2 mois et demi de vacances ! Après un départ difficile de Montréal et des vacances bien remplies en France,  j’embarque le 12 Janvier dans un avion à destination de Sao Paulo, Brésil. Woaw ! Le grand saut… Je devais prendre une correspondance de Sao Paulo à Montevideo, mais j´aime tellement voyager et découvrir de nouveaux endroits, que je me suis lancé seul à la découverte de l’une des plus grandes villes du monde.

En bref, Sao Paulo, c’est 19 millions d’habitants, 10% des brésiliens concentrés sur moins d’un pourcent du territoire, plus de 2500 tours (qui ne sont pas si impressionnantes), et un tiers de l´activité industrielle du pays. Mais c’est surtout une ville de contraste : la plus grande opulence côtoie la plus grande misère… 58 % des familles les plus riches du Brésil vivent à Sao Paulo et cohabitent avec les millions de personnes démunies. Lorsqu’on se ballade dans le centre financier de la ville, on n’est pas surpris de voir un homme d’affaire enjamber un sans abris mourant sur le trottoir. Tout le monde est témoin de ce qu’il se passe, police inclus, mais personne ne réagit ! A un bloc de là, une rue commerçante populaire qui donne à Sao Paulo une allure de ville asiatique : des milliers de gens, des minis magasins très bon marché… Voilà l’aperçu que j’ai eu de Sao Paulo le premier jour. Avec quelques jours de plus dans cette mégapole,  j’ai découvert que c’est une ville gigantesque composées de quartiers ou « petites villes » dans la ville.  Des quartiers d’artistes comme Vila Madalena, des quartiers riches où se promènent les plus belles brésiliennes avec quelques paquets de chez Cartier sous le bras, de grands parcs, des favelas !

J’ai voyagé à Sao Paulo d’une manière qui paraitra particulière à certain, mais qui est devenue commune pour moi : Couchsurfing. Pour ceux qui ne connaissent pas le concept, Couchsurfing est un site internet qui met en contact près de 2 millions de voyageurs qui offrent leur canapé gratuitement aux autres membres du réseau. Il faut créer un profile, qui est très détaillé et très loin de ce qu´on connait avec facebook, puis on peut envoyer des requests aux gens pour savoir si leur canapé (ou le plus souvent un lit dans la pratique) est disponible. Les mesures de sécurité sont très nombreuses et elles permettent aux couchsurfeurs de vivre des expériences incroyables avec des locaux ! La confiance règne entre hosts et couchsurfeurs, grace à un site qui est concu pour éviter les mauvaises expérience. Par exemple, après un première expérience chez deux brésiliens je déménage pour aller chez une fille, dans un beau quartier de Sao Paulo; elle n’était pas chez elle quand je suis arrivé mais elle avait laissé les clés et je suis rentré seul dans son appart  jusqu’à son retour quelques heures plus tard! La confiance regne… je glisse le liens pour les amateurs : www.couchsurfing.org, allez jeter un coup d’œil !

Après quelques jours à Sao Paulo, une amie de couchsurfing m’a invité sur la cote près de Sao Paulo, à Guaruja. Une petite station balnéaire où les gens se promènent tous en maillots, planche de surf sous le bras, sous un soleil surpuissant ! Pas mal du tout!  Les paysages que j’ai vu pour arriver dans cette petite font parti des paysages les plus incroyables que j’ai vu dans toute ma vie : d’immenses forets tropicales tapissent les montagnes et les vallées, la moitié des arbres blancs et violets tant ils sont fleuris… Inimaginable !

Je retiendrai  de Sao Paulo que c’est une ville incroyablement grande, surprenante tant par sa végétation tropicale que par ses rues qui montent et descendent sans cesse, et je suis maintenant fan de la culture brésilienne… Le BPM, Brasilian Popular Music, Chico Buarque, la samba, le Roda viva bar… J’ai eu en quelques jours un aperçu de Brésil, et je suis définitivement amoureux de ce pays… Je vais d’ailleurs apprendre le portugais pour pouvoir communiquer lors de mon prochain voyage !

Voilà pour la première étape du voyage… Sao Paulo et Guaruja… Bientot un nouveau billet pour la suite de mon voyage, de mon expérience et de mon échange…

Un gros peace!

1 commentaire

  1. Pascale

    On te reconnaît bien dans ton article Renaud !! Continue de bien profiter 🙂
    Peace !
    ++

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes