Conseils à ceux qui désirent partir en échange!

Bonjour à tous. Je m’appelle Justine et je suis étudiante de 2e année au B.A.A. trilingue. Dans moins de 2 semaines je partirai en Australie pour mon échange à la University of Sydney pour la session d’hiver 2012. Inutile de vous dire que je me considère comme la personne la plus chanceuse de la planète […]

Bonjour à tous.

Je m’appelle Justine et je suis étudiante de 2e année au B.A.A. trilingue. Dans moins de 2 semaines je partirai en Australie pour mon échange à la University of Sydney pour la session d’hiver 2012. Inutile de vous dire que je me considère comme la personne la plus chanceuse de la planète en ce moment!!

J’aimerais commencer ce blogue en aidant ceux d’entre vous qui désirent partir l’an prochain à faire le bon choix de destination. Il est en effet déjà temps pour vous d’envoyer votre candidature et s’il y a quelque chose que j’ai pu remarquer par le passé c’est que la plupart des étudiants sont vraiment perdu parmi toutes les destinations qu’offre HEC, et ce malgré toute l’aide apportée par le BAEI.

Alors voici donc mes quelques conseils :

1. La lettre de motivation

Le BAEI vous l’a dit et redit, cette lettre est supposée est une description des raisons qui vous donnent envie de partir en échange et des raisons pour lesquelles vous seriez un bon ambassadeur des HEC à l’étranger. Donc inutile de dire pourquoi vous pensez être la personne qui doit partir à Singapour/Barcelone/Bogota/Stockholm, etc. Expliquez plutôt  ce qui vous motive, quel genre de personne vous êtes et ce qu’un échange pourrait vous apporter comme personne.

2. La destination
D’abord, je crois que la première question à se poser est dans quelle langue vous désirez étudier. Français? Anglais? Espagnol? Cela réduira déjà les choix. Assurez-vous toutefois d’être cohérent. Si votre premier choix est Londres et votre deuxième l’Argentine, ne dites pas que vous voulez étudier en anglais, cela ne fait aucun sens (dites plutôt que la langue ne vous dérange pas si c’est vraiment le cas).

La deuxième étape est d’éliminer les destinations pour lesquelles vous n’avez pas la cote ou les notes aux tests de langues.

Considérez ensuite vos expériences personnelles. Avez-vous déjà voyagé? Si oui était-ce dans des « tout inclus » ou non? Quel est votre niveau de débrouillardise/autonomie? Seriez-vous à l’aise dans une culture complètement différente de la vôtre (par exemple en Asie ou même en Europe de l’Est)? Vous sentez-vous à l’aise de partir seul ou préféreriez-vous être avec plusieurs autre étudiants des HEC? De répondre à ces questions devrait vous aider à vous faire une idée de ce qui vous conviendrais.

Ensuite, ne reste qu’à regarder les destinations et à faire votre choix!

3. L’entrevue

D’abord, pour ce qui est de la date, arrêtez de penser de façon stratégique. Ça ne changera rien si vous être au début, à la fin ou au milieu de la période d’entrevue ou de la journée. Les personnes du BAEI font ce métier depuis longtemps et ne favoriseront clairement pas un étudiant parce qu’il a fait son entrevue à la fin et qu’elles en ont un souvenir plus précis. J’ai moi-même passé mon entrevue au début du mois de février dans la dernière plage horaire de la journée et tout le monde me disait que c’était la pire idée parce que la personne qui allait me passer en entrevue allait être fatiguée de sa journée et qu’elle n’allait probablement pas se souvenir de moi lors de l’attribution des destinations (en plus de passer au début). Et bien toutes ces personnes ont eu tort : j’ai eu mon premier choix et la dame qui m’a passé en entrevue était d’excellente humeur malgré une longue journée!

Voilà ce que je vous conseille donc : choisissez une date qui vous convient à vous. Si vous avez des examens durant une certaine période ou encore beaucoup de travaux à remettre durant une semaine donnée choisissez un autre moment! Vous serez moins stressé (parce que l’entrevue en soi est stressante, pas besoin d’en rajouter) et pourrez penser mieux à ce que vous répondez.

Ensuite essayer de bien vous arranger. Non, il ne s’agit pas d’une entrevue pour un emploi, donc pas besoin de veston cravate, mais un peu de classe ne fait de mal à personne.

Finalement, soyez vous-même et soyez vrais. Ça semble facile à dire mais je connais des personnes qui ont été déçu de leur destination parce qu’il n’avait pas été franc. Sans citer de nom, un garçon que je connais voulait vraiment une destination en particulier et avait choisi ses 2e et 3e choix en conséquence pour montrer qu’il voulait ce style de vie même s’il ne voulait aucune des deux destinations (il fallait donner 3 choix de destinations et non 10 l’an passé). Lorsqu’il a finalement eu sa réponse, il a décidé de renoncer à son échange parce qu’il devait payer lui-même et ne voulait pas dépenser son argent pour une destination qu’il ne voulait pas (il avait obtenu son 2e choix). Après réflexion il a même avoué qu’il aurait dû mettre d’autres destinations (pour lesquelles il aurait accepté l’offre) mais qu’il était tellement certain d’avoir son premier choix qu’il ne l’a pas fait.

Voilà à peu près tous les conseils que je peux vous donner pour l’instant.

Je vous dis donc bonne chance avec tout ça, et à bientôt!

Justine

1 commentaire

  1. Catherine Bourgault

    Salut!!

    Je peux seulement te souhaiter un bon échange. J’ai eu la chance de vivre cette expérience en Norvège en automne 2010 mais je continue de lire les blogues, ça rappelle tellement de bons souvenirs.
    Tes conseils sont tout à fait justes par rapport au processus de sélection et peu importe le choix qu’on a, je pense qu’un échange reste incroyable 🙂

    Profite-en bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Destinations

  • Sélectionner un mois

  • Étiquettes